35 étudiants victimes d'intoxications alimentaires

éducation
CROUS DES ANTILLES
Les 35 étudiants ont été pris en charge par les pompiers et le SMUR ou se sont rendus par leurs propres moyens au CHU. Ce sont des repas livrés par une association cultuelle qui seraient à l'origine de ces intoxications 
Selon les premières informations reçues, 70 repas ont été livrés ce dimanche par une association cultuelle sur le Campus de Fouillole. 
35 personnes auraient été victimes de cette intoxications après les avoir consommés.
Il s'agit de
- 24 étudiants de la résidence de Fouillole, au nombre desquels 2 de la résidence Louisy Matthieu. 2 de ces étudiants ont été évacués vers le CHU,
- 8 de la résidence de Bergevin dont 4 qui ont été évacués vers le CHU, 2 de la résidence Louisy Matthieu.
Ces 32 jeunes ont été pris en charge par les pompiers et le SMUR. 
2 autres étudiantes qui dormaient à ce moment-là se sont signalées après le départ du SMUR. Enfin les pompiers sont intervenus un peu plus tard pour un jeune homme qui présentait les mêmes symptômes.
L'alerte a été donnée peu après 15h, alors que les victimes ressentaient des gênes respiratoires et étaient pris de vomissements et de diarrhées.
Parmi ces 34 victimes, on compte 19 femmes et 15 hommes, tous étudiants. 
Sur les 70 repas livrés on compte 54 taboulés-poulet (probablement à l'origine de l'intoxication), 10 poissons et - dombrés.
Au nombre de repas distribués, les pompiers soulignent que 19 victimes potentielles qui ont consommé le taboulé ne s'étaient pas manifestées en fin de journée.
Le Président de l'Université Eustase Janky est intervenu pour déplorer cette intoxication et souligner qu'elle  

est provoquée par une distribution de plats cuisinés alors même que la directrice du CROUS n'accepte que les paniers gérés par le personnel du CROUS

Eustase Janky Président de l'Université des Antilles