Vague d’interpellations dans l’affaire Saïk

justice
Cinq personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre de l’agression du chanteur Saïk. Ce dernier avait été poignardé fin août à Petit Bourg.

On en saura peut-être bientôt plus sur ce qui s’est passé le 25 août à Petit-Bourg. La police a effectué plusieurs interpellations dans le cadre de l’enquête sur l’agression du chanteur Saïk. Après plusieurs auditions auprès du procureur de la République, cinq personnes ont été placées en garde-à-vue ce mercredi.

Le chanteur de dancehall avait été agressé à Petit Bourg le 25 août lors d’une représentation. Peu après sa prestation, il a eu des échanges virulents avec un autre chanteur Micky, chacun épaulés de son "crew" respectif. Poignardé à l’abdomen, sérieusement blessé, Saïk a été hospitalisé et a subit deux opérations. Désormais hors de danger, il a posté lundi une vidéo dans laquelle il appelle au calme.