publicité

Hollande reste ferme sur le maintien de la niche fiscale pour l'outre-mer

Le président de la République a confirmé lors d'une grande conférence de presse le maintien de la niche fiscale pour l'outre-mer. La supprimer aurait été une "catastrophe" a affirmé le chef de l'Etat.

© CC-BY-NC-SA francediplomatie via FlickR
© CC-BY-NC-SA francediplomatie via FlickR
  • Thomas Deszpot avec AFP
  • Publié le
Un temps susceptible d'être supprimée, la niche fiscale accordée à l'outre-mer sera maintenue pendant un an. C'est ce qu'a confirmé François Hollande lors de la conférence de presse qui s'est tenue à l'Elysée, un grand oral afin d'expliquer l'action du gouvernement lors des 6 premiers mois de gouvernance socialiste. Interrogé par une journaliste de France Ô, le chef de l'Etat a indiqué que la suppression de cette niche aurait été une "catastrophe". 

"Vous pensez que je pouvais, comme ça, enlever un dispositif sans avoir eu la réflexion nécessaire?" a ajouté M. Hollande, devant un parterre de plus de 300 journalistes. Principale raison invoquée pour justifier ce maintien : le chômage. Alors qu'en outre-mer, une personne sur cinq en moyenne est sans emploi, le président ne souhaite pas prendre le risque d'affecter plus durement l'économie. En parallèle, les ministres concernés "travailleront pour trouver le meilleur dispositif pour que l'investissement soit soutenu et stimulé".

En préambule à ces annonces, M. Hollande a déclaré non sans une certaine maladresse : "Je connais bien l'outre-mer, j'y ai fait plusieurs déplacements. Pas en tant que président, mais ça va venir." De quoi susciter quelques railleries sur Twitter, où la conférence a mobilisé de nombreux commentateurs.

Respect des promesses

Ne pas toucher au montant de la défiscalisation était une promesse de campagne du candidat Hollande. Une position justifiée à l'époque par la volonté de "préserver l'attractivité de ce dispositif, essentiel pour le financement des économies ultramarines". Le coût de cette niche est évalué à environ un milliard d'euros.


 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play