guadeloupe
info locale

8% des Guadeloupéens touchés par le diabète

santé
insuline diabète
14 novembre : la Journée mondiale du diabète marque l'anniversaire de Frederick Banting qui, avec Charles Best, est le précurseur de la découverte de l'insuline en 1922. ©CC-BY-NC DeathByBokeh via FlickR
Ce 14 novembre est marqué par la journée mondiale contre le diabète, organisée à travers le monde. Cette maladie touche aujourd'hui 8% des Guadeloupéens, soit 3 points de plus qu'en métropole. 
Qu'il soit de type 1 ou de type 2, le diabète est une maladie liée à la gestion de la glycémie par l'organisme. Chaque 14 novembre, une journée mondiale [eng] est organisée par la Fédération mondiale du diabète et l’OMS pour en prévenir les risques et aider les populations à adopter les bons réflexes. Une question d'autant plus importante en Guadeloupe et dans les territoires ultramarins, où près d'une personne sur dix est touchée, le double de la métropole.

Le diabète, kézaco ?

Le diabète est lié à la production et à l'utilisation de l'insuline par notre corps. Dans le cas d'un diabète de type 1, l'organisme ne produit pas d'insuline, nécessaire à la régulation de la glycémie. Pour le type 2, c'est une mauvaise gestion de l'insuline par l'organisme qui est la cause de la maladie. La très grande majorité des diabètiques sont de type 2.

Qui est touché ?

Les adultes sont les plus exposés au diabète. Le nombre de cas augmente avec l'âge, et l'on peut noter les femmes sont plus touchées (65% des cas en outre-mer). La Guadeloupe compte 8% de diabétiques, contre environ 5% en métropole, et l'on estime que de nombreuses personnes développent la maladie sans en avoir conscience. Le diagnostic s'avère souvent assez tardif, 5 ans au minimum après le développement de la maladie. Le facteur héréditaire est très marqué dans le développement du diabète, puisque si nos deux parents sont diabétiques, les chance de l'être soi-même avoisinent les 70%.
carte diabète
Pourcentage de la population touché par le diabète en France métropolitaine et dans les DOM. ©Institut de veille sanitaire

Les DOM plus touchés ?

Plusieurs causes permettent d'expliquer le taux plus important de personnes concernées en outre-mer. Tout d'abord, le patrimoine génétique des populations de la Caraïbe entraînerait un nombre de cas plus important. L'une des autres causes avancées est l'alimentation et le mode de vie qui influent de manière direct sur le développement du diabète.

Comment l'éviter ?

Il n'existe aujourd'hui aucun traitement capable de soigner définitivement le diabète. Toutefois, il est possible de prévenir son apparition et de réduire les risques, en adoptant de bon réflexes au quotidien. Ne pas abuser des aliments sucrés est un principe de base, tout comme des prises de repas régulières. Le sport est vivement conseillé. Il faut savoir que l'obésité augmente les risques de façon significative, puisque l'on estime que 40 à 60% des obèses développent un diabète de type 2.


Publicité