Ruddy Alexis : ouverture d’un procès sensible

justice
LKP devant la mairie de Pointe-à-Pitre
©cc-by-nc-nd bitin.fr
Qui a tué Jacques Bino, membre du LKP tué dans la nuit du 17 au 18 février ? Saura-t-on jamais ? Plus de quatre ans après les faits, le procès de son meurtrier présumé s’ouvre à Basse-Terre.
Aujourd’hui, s’ouvre à Basse-Terre le procès de Ruddy Alexis, 38 ans, qui a toujours nié être l’auteur des faits. Ce procès devrait durer deux semaines, il s’ouvre après deux reports. En juin dernier, le procès s’était déroulé pendant deux jours, puis avait été reporté, suite au malaise du Président de la cour d’assises.


Retour sur les faits

Nous sommes en 2009, en plein cœur du mouvement social qui a secoué la Guadeloupe entière. Ce soir-là, il y a meeting, comme tous les soirs. Jacques Bino, est au meeting, il est membre du Lyannaj Kont Pwofitasyon (LKP) et, en tant que syndicaliste, il participe activement au mouvement. Il arrive devant son domicile, mais il n’a pas eu le temps de sortir de sa voiture. C’est à l’intérieur de son véhicule qu’il est assassiné, tué par balles.


Des rumeurs.

Dès l’annonce de la mort de Jacques Bino, l’émotion a été très forte en Guadeloupe. Plusieurs hypothèses ont été établies. Les rumeurs faisaient état de balles perdues, tirées par les forces de l’ordre, avec au final, une erreur humaine. D’autres encore, parlaient de règlement de comptes, mais, pour celle-ci la mayonnaise n’a pas pu prendre, car Jacques Bino était réputé sans histoire. De nombreuses rumeurs ont circulé sur les causes de la mort de Jacques Bino, certaines sont toujours présentes. Et malgré l'importance de ces hypothèses, aucune certitude aujourd'hui encore. Un fait cepandant, le choc de la disparition de Jacques Bino a provoqué de nombreuses réactions, aussi sur le net


Mystère

Ruddy Alexis, 38 ans, a toujours nié avoir tué Jacques Bino. Il aurait même fait une grève de la faim pour protester contre cette accusation. Il semble être le coupable idéal pour certains. Aujourd’hui, sa culpabilité n’est pas établie avec certitude, c’est pour cela que son procès nécessitera deux semaines pleines.

Ecoutez le compte-rendu d'audience de Gilbert Pincemail :
  Regardez le retour sur les faits, avec Ludivine Guiolet : 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live