Le caviar de la Caraïbe interdit

pêche
oursin blanc
oursin blanc ©cc-by-nc-sa polyplane
La pêche aux oursins blancs est interdite cette année dans les eaux de Guadeloupe. Il  pourra en coûter jusqu’à 22500 euros aux contrevenants à cette décision du Préfet.

Le « caviar de la Caraïbe »

L’oursin blanc est connu pour la délicatesse de sa chair. Considéré comme le caviar de la Caraïbe, sa chair, délicate était savourée par les fins connaisseurs, pendant la période autorisée pour sa pêche. Une période de plus en plus courte, ramenée à juste quelques semaines, du 16 décembre au 14 janvier.


Une ressource de plus en plus rare

Face à la rareté des oursins, révélatrice d’un appauvrissement de leur reproduction, le comité régional des pêches de la Guadeloupe a proposé son interdiction. Une interdiction qui se traduit par une décision préfectorale : « la pêche, le colportage, l’exposition à la vent et la vente des oursins blancs comestibles (Tripenstes ventricosus) sont donc interdits ».
Une décision qui prend effet immédiatement. 

Les oursins, vous connaissez ?

Caviar de la Caraïbe, hérissons de mer, châtaignes de mer, les oursins ont des piquants qui peuvent faire très mal, s’ils se plantent dans la chair humaine. Ils se meuvent latéralement. Pour leur reproduction, ils émettent leurs produits génitaux dans l’eau de mer lorsqu’ils se rassemblent. Dans le Pacifique, certaines espèces peuvent grandir jusqu’à 35cm. Chez nous, dans la Caraïbe, la reproduction est de plus en plus difficile et lente. Les périodes de pêche interdite visent à consolider cette reproduction pour laquelle le signal d'alarme est tiré depuis déjà plusieurs années. 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live