guadeloupe
info locale

Disparition de Thierry Rupert

sport
thierry rupert
©cc-by poitiersbasket86
Il avait 35 ans, c'était un basketteur de talent. Il est mort aujourd’hui, alors qu’il était plongé dans le coma depuis juillet 2012, suite à un accident cardiaque. Il laisse deux enfants.
En juillet 2012, il a eu un accident cardiaque. C’est à partir de ce moment que le basketteur international Thierry Rupert a été plongé dans le coma. Il est décédé au Mans, où il a joué de 2009 à 2011. Il est le père de deux enfants.
 "Sa famille m’a prévenu, on était restés en très bonne relation", a pour sa  part déclaré par téléphone à l’AFP Gregor Beugnot, l’entraîneur de  Chalon-sur-Saône, où Rupert avait joué une saison en 2008-2009.


Le coeur défaillant

 "Il avaient tenté de le greffer du coeur mais ils n’ont pas trouvé de  donneur", a-t-il encore indiqué à propos du joueur, relié à un coeur artificiel  depuis son accident cardiaque. "Il avait deux enfants en bas âge. Son épouse y  a cru jusqu’au bout."


Solidarité

Le Syndicat national des basketteurs (SNB) avait lancé un appel aux dons en  septembre pour aider la famille de Rupert, en prenant via son association  Basket Promotion la gestion des fonds et leur redistribution à sa famille.
Des matches de soutien avaient aussi été organisés pour lever des fonds.
Cet élan de solidarité envers un joueur très apprécié dans le milieu du  basket français avait beaucoup touché son épouse, Elham Rupert. 


Un grand sportif

Rupert a connu 35 sélections en équipe de France, avec qui il a notamment  disputé l’Euro-2003 (4e), et a joué dans les plus grands clubs français,  Antibes, Limoges, Paris, Strasbourg, Pau-Orthez, Chalon-sur-Saône, Le Mans,  Rouen et Dijon la saison dernière.


De nombreux hommages

Ses anciens clubs, des joueurs et des fans ont multiplié les messages  d’hommages à l’ancien intérieur, vainqueur du Championnat, de la Coupe de  France et de la Coupe Korac en 2000 avec Limoges.
"RIP Thierry Rupert, toutes mes pensées et condoléances vont à sa femme,  ses 2 enfants et tous ses proches. Pensez tous fort à lui, à eux svp !", a  ainsi réagi sur Twitter l’international français exilé en NBA,  l’ailier de Portland, Nicolas Batum.
Un compteTwitter a été ouvert pour un soutien à la famille et un accompagnement durant son coma. Justement intitulé WakeUpRups12, un tweet regrettait la date symbolique du 9 février, qui marquait 7 mois de coma du sportif :
Publicité