Pointe-Noire en mode campagne électorale : Desplan rattrapé par le cumul ?

politique
félix desplan
Félix Desplan - à droite - ©cc-by harry971
Félix Desplan ne se représentera probablement pas à la tête de la Mairie de Pointe-Noire, en mars 2014. Déjà, les stratégies arrivent au grand jour pour sa succession.


Acte 1 : Christian Jean-Charles « rétrogradé »

Christian Jean-Charles était, jusqu’à il n’y a pas si longtemps, 1er adjoint au maire de Pointe-Noire. Jusqu’à ce qu’il soit « rétrogradé » simple conseiller municipal. Il a l’intention de conduire sa propre liste et de se présenter aux prochaines élections municipales de mars 2014. Mesure de rétorsion ? Mesure cohérente, plutôt, selon les propos de l’équipe dirigeante qui entend fonctionner avec des élus qui cautionnent sa politique. Pas ceux qui la critiquent.


Acte 2 : Tony Sinivassin « propulsé »

Tony Sinivassin, jusque là 7ème adjoint, a été propulsé au rang de 1er adjoint. C’est lui qui pourrait être le successeur désigné de l’actuel maire Félix Desplan. C’est probablement lui que l’équipe en place va « pousser » lors des prochaines élections municipales de 2014. Une façon de le présenter au grand public, de le faire mieux connaître aux Pointe-noiriens, dès à présent.


Acte 3 : Félix Desplan rattrapé par le cumul

Une obligation de clarté  rattrape de nombreux élus d’outremer et parmi eux, le député et aussi1er Magistrat de Pointe-Noire. Il a expressément été demandé aux parlementaires du Parti Socialiste, d’abandonner leurs mandats avant septembre 2013. Les autres, auront jusqu’en 2014 pour faire le ménage et se ranger. C’est exactement ce qui est en train de se préparer à Pointe-Noire.