guadeloupe
info locale

Démantèlement d'un important réseau de trafic de cocaïne

justice
Réseau drogue Conf Presse
©R. Malety
Après plus de cinq mois d'enquête, c'est un important réseau de trafiquants qui vient d'être démantelé par les forces de police et de gendarmerie.

46 kg de cocaïne, 60 kg de cannabis et plus de 91 000 euros saisis... 7 personnes interpellées... C'est là, le bilan d'un enquête de plus de cinq mois de la Direction Interrégionale de Police Judiciaire (DIPJ)qui a enfin porté ses fruits. 
Cet après-midi, quelques détails liés à l'enquête ont été révélé par le Procureur, Guy Etienne et le Directeur de la DIPJ, Philippe Touyet lors d'une conférence de presse. 


Six interpellations en Guadeloupe

Après une enquête préliminaire, l'ouverture d'une information judiciaire et sur commission rogatoire d'un juge d'instruction de Pointe-à-Pitre, 6 individus, 5 Dominicais et un Guadeloupéen ont été arrête, dimanche. Ils arrivaient, au petit matin sur une plage, en provenance de la Dominique. A bord de leur embarcation, 46 kg de cocaïne, plus de 60 kg de cannabis, 91 000 euros en espèces et des armes. Les six hommes ont été interpellés quelques heures après leur arrivée, présentés devant un juge en comparution immédiate avant d'être placés en détention. 


Une arrestation à Londres

Le septième trafiquant, lui, considéré comme la tête du réseau a été interpellé à Londres, le même jour que ses complices. Une arrestation rendue possible car, en quittant la Dominique pour l'Angleterre, il était entré dans l'espace Schengen donc soumis à des contrôles de police renforcés. Il a été arrêté par la police londonienne munie d'un mandat d'amené international. La France peut donc désormais demander son extradition. 
Ce réseau était suivi depuis un certain temps. L'enquête a ainsi pu confirmer, une nouvelle fois, que la Guadeloupe était un point stratégique du trafic entre l'Amérique du Sud et l'Europe. Depuis quelques années, les affaires de ce type se multiplient. En cinq mois, ce réseau a fait passer plus de 166 kg de cocaïne et pas moins de 680 000 euros par le département. 
Publicité