guadeloupe
info locale

Capes Dolé en eaux troubles

économie
capès dolé .jpg
La mention "eau rendue potable par traitement" devra être présente dorénavant ©catherine le pelletier
Le jugement date du 3 juin 2013 : la Société des Eaux Capes Dolé est condamnée à changer ses étiquettes et à ajouter : « eau rendue potable par traitement ». Une tempête dans un verre d’eau ? Pas si sûr.

Pas d’eau de source

C’est le site Interentreprises.com, du journal Interentreprises qui cite l’affaire. Il s'agit d'un désaccord commercial mettant en cause deux sociétés de commercialisation d'eaux potables. Mais dans cette affaire juridique qui commence il y a déjà une décennie, la marque Capès, est en ligne de mire. Elle est tout simplement accusée de ne pas vendre des eaux pures.  
C'est une sombre affaire de déloyauté, que celle qui a opposé la société West Indies Pack à la Société des Eaux Capès Dolé. Cela fait 10  ans que le tribunal a été saisi de l’affaire : la société concurrente West Indies Pack a découvert le fait que la Société des Eaux Capès Dolé commercialisait des bouteilles avec une étiquette trompeuse : « eau de source ». Les bouteilles Capès portent la mention : « Eau de source naturelle de Dolé ».  Malgré les tentatives d’explications de Capès Dolé, il a été clairement dit que cette dénomination ne devait plus être portée sur les bouteilles.


Plusieurs marques

Dorénavant, sous peine d’astreinte de « 1000 euros par infraction constatée ». Dorénavant, toutes les eaux commercialisées par Capès Dolé, c'est-à-dire : Winny, Capès Dolé, Capès, Eau de source du Massif de Dolé, Leader Price, Eau Alpinia, devront bien porter la mention « eau rendue potable par traitement ». Par ailleurs, Capès Dolé a été condamnée à payer des dommages et intérêts à la société concurrente. Le jugement sera aussi obligatoirement diffusé dans le quotidien régional. 
Jugement capes dole from Catherine Le Pelletier


Publicité