Les deux Mouliens portés disparus sont vivants

faits divers
carte caraîbes
©Grapticmaps.com
Fin de dérive pour les deux pêcheurs Mouliens, portés disparus depuis le 22 juin. Ils ont été retrouvés, par un navire de commerce jamaïcain sains et saufs.

Sains et Saufs

C'est une escapade en mer qui se termine bien.  Après Jean Louis Cassin, ce sont les mouliens Denis de la Clemendière  et son compagnon surnommé Black qui ont été retrouvé sains et saufs.
Portés disparus depuis le 22 juin dernier, ils ont été secourus, samedi, par un navire de commerce le Paranga battant pavillon jamaïcain.  Leur embarcation dérivait  à,  environ 1300 km des côtes guadeloupéennes.  Les circonstances de cette dérive restent pour l’heure méconnues.
Les deux pêcheurs sont actuellement pris en charge par les autorités de Curaçao.

Soulagement pour les familles

Pour les familles des rescapés, c’est un soulagement. A l’instar de Jinna, la compagne de Denis qui assure avoir toujours “gardé espoir”.
Quelques jours plus tôt, ce sont les deux saintois Jean-Louis Cassin et Daniel Judes qui ont été repêchés au large du Venezuela. Seul Jean Louis Cassin  a survécu à ce périple. Il a été découvert en état de déshydratation aiguë. Soigné par les autorités de Caracas ses jours ne sont plus en danger. Son compagnon Daniel Judes  a eu moins de chance. Il est décédé durant les semaines de dérive. 


Jinna, compagne de Denis de la Clémendière joint par Sébastien Gilles. 

jinna 7H