guadeloupe
info locale

Alcool et drogue au cœur des meurtres en Guadeloupe

faits divers
Dossiers .jpeg
©guadeloupe1ere
37 meurtres dans le département depuis le début de l’année 2013. C’est le triste record de la Guadeloupe. A chaque fois –ou presque-, l’alcool et/ou la drogue sont les éléments du dossier. 

Alcool et drogue

Les trafics vont bon train, les soirées « euphorisantes » aussi. Il est désormais reconnu que l’alcool et la drogue sont les deux éléments clés des meurtres commis en Guadeloupe. Les deux derniers homicides, ceux qui ont eu lieu ce week-end, confortent cela.
 

2 meurtres sur fond de drogue et d’alcool

Samedi matin, à Vieux-Bourg, Abymes, un jeune homme de 26 ans a été tué par arme blanche. Peu de temps après, un jeune homme est interpellé. Il est connu des services de police. Dans cette affaire, il y aurait eu une dispute entre la victime et le jeune homme interpellé, dont la cause serait la drogue.
A Morne-à-l’Eau, le jeune Cédric, 17 ans, a été tué également par arme à feu. Un suspect est en ce moment en garde à vue. Là aussi, il y aurait eu dispute entre les deux personnes. Cette fois, c’est l’abus d’alcool qui serait en cause.
 

« Gangsta » pour modèle

Dans la société actuelle, la banalisation de la prise de stupéfiants, de l’ingurgitation d’alcool donne à réfléchir : les fêtes sont souvent liées à l’alcool. Et puis, maintenant, comme dans les films, il n’est pas rare que des poudres blanches circulent aussi. Dans tous les milieux. Il est vrai aussi que l’influence de la rue sur une certaine jeunesse casse toutes les valeurs éducationnelles : les modèles proposés sont ceux des « durs », des « caïds » ou autres « gangsta ». L’un des éléments les plus flagrants de cette volonté d’imitation : les pantalons baissés au plus bas, laissant entrevoir au mieux des slips, au pire des fesses. Une mode qui vient des prisons américaines où, pour la sécurité, les ceintures sont interdites aux prisonniers.
 
Publicité