guadeloupe
info locale

Les conseillers généraux veulent des garanties sur le financement du CHU

santé
CHU
©r. lami
Les conseillers généraux de Guadeloupe demandent des garanties de la part de l'Etat. L'ancien ministre de la santé Xavier Bertrand s'était engagé à financer le projet de nouvelle structure hospitalière pour notre archipel. Les élus veulent désormais la même promesse de Marisol Touraine.

590 millions d’euros garantis

C’est ce que réclament les conseillers généraux de la Guadeloupe. Réunis vendredi dernier en plénière, les élus ont demandé à la ministre de la santé Marisol Touraine de réaffirmer l’engagement de l’État au côté de la Guadeloupe pour le financement du nouveau centre hospitalier. Pour rappel en 2011, Xavier Bertrand alors ministre de la santé de Nicolas Sarkozy avait affirmé que la France paierait en totalité ce projet de CHU présenté en 2007, soit 590 millions d’euros. Un projet qui doit voir le jour en 2020 à Perrin aux Abymes.

Une aide remise en question

Sauf que sans un retour à l’équilibre de la structure hospitalière, le COPERMO (comité interministériel de performance et de modernisation de l’offre de soin) l’agence chargée de la validation de construction d’établissement de santé, pourrait refuser ce financement. Pour rappel, le CHU présente actuellement un déficit structurel annuel de 50 millions d’euros. Ce comité est censé se réunir le 10 Octobre prochain pour décider ou non de la validation de cette aide de l’Etat.

Le nouveau CHU : une nécessité « impérieuse »

La Guadeloupe ne peut toutefois pas se permettre de conserver durablement l’actuel CHU de Pointe-à-Pitre - Abymes. C’est ce qu’affirme les conseillers généraux dans le compte-rendu de cette plénière du 27 septembre. Vieux de 35 ans, l’établissement hospitalier n’est plus aux normes sismiques et cycloniques. De plus selon les élus, l’offre de soin chez nous est aujourd’hui moins bonne que celle proposée dans la plupart des établissements de santé français. Il devient donc urgent de doter notre département d’une structure de qualité. Les conseillers généraux attirent aussi l’attention du ministère de la santé sur la nécessité de proposer une formation universitaire de qualité en Guadeloupe et sur les besoins de personnel supplémentaire pour y parvenir. En conclusion de ce compte rendu, les élus départementaux invitent la ministre Marisol Touraine à effectuer une visite en Guadeloupe pour prendre en compte les besoins locaux. Ils espèrent ainsi obtenir une garantie pour le financement du nouveau centre hospitalier par l’Etat ainsi que l’accompagnement de la structure jusqu’à la livraison du projet.
Publicité