guadeloupe
info locale

Attention aux amibes : l'ARS lance un appel à la prudence

santé
Méningo encéphalite amibienne primitive
©MENINGO-ENCEPHALITE-CDCP-PHIL-#408
Les amibes, des organismes microscopiques, se développent dans les bains chauds et peuvent provoquer des méningites. Si le risque de contamination est faible, l'agence régionale de santé appelle à la vigilance.
L’agence régionale de santé a lancé un nouvel appel à la vigilance. Si les bains chauds ont des vertus bien connues, ils présentent aussi un risque. En effet, des amibes, des organismes libres microscopiques s’y développent et peuvent provoquer des méningites parfois mortelles. Elles contaminent l’homme par les conduits nasaux et rejoignent le cerveau. Elles touchent principalement les enfants et les jeunes adultes sans distinction de sexe.
L’amibe à risques présente en Guadeloupe est la Naegleria Fowleri. Le risque de contamination est toutefois faible. Chez nous, une seule contamination a été déplorée. C’était en 2009, un enfant de 9 ans avait malheureusement perdu la vie après le développement de la méningite. Dans le monde, on ne dénombre qu’une centaine de cas par an.
L’ARS n'interdit pas les baignades dans les sites où l'amibe se développe mais elle appelle tout de même les personnes qui fréquentent régulièrement les bains chauds de la Basse-Terre (Dolé, Bain des Amours, Bains jaunes, Anse à Thomas) à la prudence. Il est fortement conseillé de ne pas mettre la tête sous l’eau et de ne pas plonger dans ces sites.
Publicité