Un pas vers l’élite politique française

éducation
Institut d'études politiques de Paris
©Institut d'études politiques de Paris (AFP)
51 lycéens de Guadeloupe visent un des IEP de l’Hexagone. Ils ont intégré, samedi, une classe préparatoire au concours d’entrée.
Pour toucher du doigt leur rêve d’intégrer, un jour, un des Instituts d’Etude Politique (IEP) de France Hexagonale, des lycéens peuvent compter sur le soutien de la Région Guadeloupe, du Rectorat et du lycée de « Baimbridge ».
Ces 51 élèves ont été retenus pour participer au Programme d’Etudes Intégrées spécifiquement mis en place pour la sixième année consécutive. Il s’agit d’un module renforcé et personnalisé qui doit leur permettre de se préparer dans les meilleures conditions possibles, aux concours d’entrée des prestigieuses écoles d’Aix en Provence, de Lille, de Lyon, de Rennes, de Strasbourg ou encore de Toulouse. Ces instituts n’ont que 1 500 places à offrir pour 10 000 demandes en moyenne ; d’où le besoin de bien se préparer.
 

Un accompagnement pour les plus modestes

Les bénéficiaires guadeloupéens du programme sont tous d'origine modeste, boursiers, et issus des lycées de « Baimbridge » et du « Jardin d’Essai » aux Abymes, « Charles Coeffin » à Baie-Mahault, des « Droits de l’Homme » à Petit-Bourg, « Poirier Gissac » à Sainte-Anne et « Sony Rupaire » à Sainte-Rose.
Souhaitons à ces « élus » d’accéder à l’excellence scolaire française pour devenir de futurs dirigeants de notre société. 
Notons que le meilleur résultat obtenu, depuis cinq ans, dans le cadre de ce Programme d’Etudes Intégrées, est 165ème sur 10 000.