Libération de Thierry Dol : l'émotion en Martinique

société
thierry dol
Thierry Dol et Pierre Larribe ©AFP
Thierry Dol, Pierre Legrand, Marc Féret et Denis Larribe ont été libérés ce matin après 1139 jours de captivité. Sur l'île soeur, la famille, les amis et les martiniquais en général laissent éclater leur joie depuis ce midi.
Les réactions se succèdent pour exprimer la joie de voir Thierry Dol et ses trois compagnons d'infortune retrouver la liberté après plus de trois ans passées entre les mains d'Al Qaida au Maghreb islamique. Pour rappel, les 4 hommes avaient été enlevés sur le site d'extraction d'uranium d'Arlit au Niger alors qu'ils étaient en mission pour Areva, le 16 septembre 2010. Les opérations de libération ont démarré vendredi dernier sur place et ont abouti ce matin. La France affirme qu'elle n'a versé aucune rançon pour récupérer ses otages.
C'est François Hollande en personne qui a annoncé la libération lors de son voyage officiel en Slovaquie.

hollande libération dol


Retour demain en France

Thierry Dol, Pierre Legrand, Daniel Larribe et Marc Féret ont été pris en charge à Niamey. Ils devraient revenir demain matin dans l'hexagone à l'aéroport de Villacoublay où leurs familles iront les accueillir. Ils sont pour l'instant toujours au Niger où Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères et Jean-Yves Le Drian, ministre de la défense sont allés les rejoindre. Les 4 ex-otages sont en bonne santé.

Explosion de joie en Martinique

Au François en particulier, commune d'origine de Thierry Dol, mais aussi partout en Martinique, les compatriotes de l'ex-otage ont exprimé leur joie dès l'annonce de sa libération.
Le sénateur maire du François, Maurice Antiste a immédiatement réagit. Il s'est dit ému et impatient de voir Thierry Dol revenir chez lui :

Antiste libération dol


De la joie, il y'en avait aussi dans la maison de la famille de l'ex-otage. Denis Adenet Louvet de Martinique 1ère y a rencontré Marie-Jo Dol, sa maman, qui se préparait à prendre l'avion en direction de l'hexagone pour y retrouver son fils.

Marie-Jo Dol


Euphorie sur les réseaux sociaux 

De nombreuses personnes ont tenu à exprimer leur bonheur sur la page facebook de Guadeloupe Première et aussi sur twitter. Voici quelques messages recueillis sur le réseau social :


"​Une épreuve de la vie"

C'est la première réaction des otages enregistrée pour le moment et c'est celle de Thierry Dol. Le martiniquais a été interviewé par des journalistes de l'AFP présents à Niamey à sa descente du 4x4 qui l'amenait à l'aéroport. Il a déclaré : "Ça a été très dur mais c'est une épreuve de la vie". Comme le veut la procédure dans ce type d'opération, les autorités françaises ont certainement demandé aux otages de ne pas répondre aux questions sur leurs conditions de détention et de libération pour l'instant. 

8 otages français encore détenus dans le monde

Si la joie est bien présente aujourd'hui après la libération des 4 otages d'Arlit, les responsables politiques n'ont cessé de rappeler que d'autres français étaient encore détenus en captivité dans le monde.
Ils sont 4 en Syrie, tous journalistes ou photographes : Didier François et Edouard Elias, enlevés début juin au nord d'Alep et Nicolas Hénin et Pierre Torres, enlevés à Raqqa le 22 juin.
Ils étaient 3 au Mali : Serge Lazarevic et Philippe Verdon enlevés à Hombori en novembre 2011. Philippe Verdon a été tué par ses ravisseurs le 19 mars 2013. Gilberto Rodriguez Leal enlevé le 20 novembre 2012 à Kayes dans l'ouest du pays. 
Au Nigéria, Francis Collomp a été enlevé le 19 décembre 2012 dans le nord du pays par le groupe islamique Ansaru.
Enfin le chef d'orchestre franco-mexicain, Rodolfo Cazares Solis, avait été enlevé le 9 juillet 2011 avec sa femme et ses enfants dans le nord-est Mexique par des hommes qui réclament une rançon. Sa famille a été relâché, il est toujours en captivité.