Marine Le Pen "dubitative" face à la barbe des otages

politique
Marine Le Pen
Marine Le Pen envisage une tournée aux Antilles Françaises avant la fin de l'année selon des personnalités Antillaises. ©AFP
La présidente du front national a déclaré ce matin sur Europe 1 avoir ressenti un malaise en voyant le retour des otages à la télévision. Elle était étonnée par leur discrétion, leurs barbes et demandent des explications.
C'est la polémique de ce mercredi. Le présidente du front national était l'invité d'Europe 1 ce matin. Interrogée sur le retour des otages et alors que l'union nationale semblait être de rigueur à ce sujet, Marine Le Pen a dit avoir ressenti un "malaise" face à leur tenue. Une déclaration qui a immédiatement fait le buzz. 

Une réserve inquiétante

La présidente du FN s'est dite surprise par l'habillement et par le comportement de Thierry Dol, Daniel Larribe, Marc Féret et Pierre Legrand sur le tarmac de l'aéroport de Villacoublay. Elle a déclaré : "On avait l'impression d'avoir des images d'hommes qui étaient très réservés, c'est le moins qu'on puisse dire, les deux qui portaient la barbe taillée d'une manière assez étonnante, l'habillement était étrange (…). Cet otage avec le chèche sur le visage… Tout ça mérite peut-être quelques explications de leur part"
Intérrogée ensuite sur une éventuelle islamisation des otages d'Arlit, Marine Le Pen a dit : "Je ne suis pas psychiatre (…). Je vous exprime le sentiment que j'ai eu (…). Je n'irai pas jusqu'à faire des théories, je ne serais pas dans mon rôle."

Volte-face quelques heures plus tard

Interrogée à nouveau sur RTL dans la matinée, Marine Le Pen est revenue sur ces propos parlant de "maladresse" lors de la première déclaration. La présidente du parti à la flamme tricolore a invoqué une mauvaise interprétation de ses propos. Elle s'est dite ravie du retour des ex-otages et a affirmé qu'elle ne souhaitait pas les critiquer mais voulait poser la question de l'instrumentalisation des 4 hommes. Elle a ajouté dans un communiqué paru un peu plus tard que leur libération ne devait pas servir de "meeting électoral" ou d'"émission de téléréalité".

Soutien aux autres otages français dans le monde

La famille de Pierre Legrand a réagit à cette polémique ce matin sur France Info. La mère de l'ex-otage, Pascale Robert, a déclaré que le port de la barbe, du chèche et la discrétion des 4 hommes était un moyen pour eux de montrer leur soutien aux autres otages français encore détenus dans le monde. Elle affirme qu'ils ont volontairement fait ce choix. Pascale Robert a ajouté qu'ils ne sont pas des personnalités médiatiques et que leur pudeur face aux caméras vient du fait qu'ils n'ont pas l'habitude d'être ainsi exposés.