Vers une sortie de crise au casino du Gosier

social
casino du gosier
©FACEBOOK
Les salariés mobilisés et la direction viennent de trouver un accord. La plateforme de revendication a été en grande partie acceptée.
Depuis samedi les salariés affiliés à la centrale des travailleurs unis (CTU) paralysaient l'établissement de jeu pour protester contre des pressions de la direction dont ils se disaient victimes. Hier, un représentant de l’inspection du travail avait tenté, sans succès, de jouer les médiateurs entre les deux parties. Un accord a finalement été trouvé cet après-midi.
 

Les sanctions levées

La direction a accepté de lever les 5 sanctions qui touchaient des employés du casino. Une mise à pied de 7 jours pour manquement à la réglementation, une procédure disciplinaire engagée, 2 mises en garde de salariés qui n'étaient pas à leurs postes et un rappel à l'ordre pour non-présentation aux visites médicales. Ces levées faisaient partie des revendications de la section syndicale.
 

Les élections professionnelles respectées

C’était le deuxième point d’achoppement entre la CTU et la direction. Le syndicat affirmait que ses élus subissaient des pressions de la part du directeur qui souhaitait installer un syndicat maison au sein de la structure. La centrale dénonçait aussi le non respect des élections du personnel pourtant obligées par ordonnance judiciaire. Le comité d’entreprise va finalement pourvoir se réunir pour la première fois le 6 novembre prochain. A cette occasion une cellule de crise psychologique va être mise en place dans le casino pour accompagner les salariés face aux pressions qu’ils disent subir.