publicité

« R » comme Respect : une journée pour réfléchir

Le 10 décembre est le jour de la réflexion sur ce que le « Respect » veut dire. Une action du mouvement « R » comme Respect, qui se déploie dans plusieurs lieu du globe. Chacun est invité à participer.

Josette Martial
Josette Martial
  • Par Catherine Le Pelletier
  • Publié le , mis à jour le
Au moment du recueillement que requiert le décès de Nelson Mandela, le Mouvement « R » comme Respect entame une action en faveur de tous, peu commune, elle demande à chacun de la réflexion. Quelque soit l’endroit du globe où il se trouve, tout le monde peut participer. Objectif : réhabiliter les valeurs fondamentales qui, trop souvent, sont étouffées. Josette Martial coordonne les contours de l’opération, dont elle a conçu le tracé. « R » sera organisé en Guadeloupe bien sûr, mais cette fois, les frontières seront dépassées : la France Hexagonale y a sa part, de même que l’Italie. Entretien.  

  • Pourquoi invitez-vous le plus grand nombre de personnes à « réfléchir » sur le concept du Respect ?
Parce que le respect est  la valeur manquante à tout ce déploiement de violence,  de racisme dont pâtit notre société.  
Quand le respect s'impose, les relations  s'harmonisent;  le conflit n'a plus de base pour s'immiscer dans les rouages du quotidien. 
Le mépris  est ce manque de respect qui tente de diviser les gens, grippe les relations, affaiblit la société.  
Pour répondre à ce manquement, la cohésion intérieure est nécessaire. Le respect pour la vie et pour les personnes sont un premier pas vers l'objectif   de tranquillité pour chaque membre de la cité globale. 
Être un citoyen libre signifie aussi  assumer la responsabilité de ses  propres pensées, paroles et actions et de leurs répercussions dans le tissus social.  Il revient  à chacun d'accepter le principe d'être co-responsable de ce qui se passe aujourd'hui, de prendre conscience du  potentiel infini de tout être humain,  potentiel dont nous n'avons pas toujours conscience. C'est  à nous aussi qu'il appartient de tronquer cette médiocrité menaçante qui n'est plus acceptable.     
 
  • Comment avez-vous imaginé cette action  ?                       
 Avant tout, c'est  à chaque personne  de "décider" de faire changer les choses,  puis de tout remettre à plat, comme  en couture ou en mécanique ... puisque le résultat actuel est insatisfaisant, lâcher prise, regarder autrement,  repartir des bases, oser prendre le temps de méditer en silence, comme le font l'athlète, le  stratège, le vainqueur. Considérer la pièce manquante, s'interroger sur  le sens du mot "respect",  voir  comment nous  l'appliquons  envers nous- même, envers les autres, envers le fort et envers  le faible  et comment agissent les autres? enfin, comprendre le mécanisme.                                                                                                                          
 Le premier pas est   une invitation à  penser. Le lion avant de bondir et atteindre son objectif recule de trois pas. Penser, signifie reculer de trois pas avant d'agir avec justesse. Cette  invitation s'adresse à tous.
© Mouvement "R"
© Mouvement "R"

 
                                                                                                                                                                             
 
Le rendez-vous est le 10 décembre 2013

Si vous êtes en Guadeloupe, rendez-vous entre  10 heures  et midi au Musée Schœlcher   24, rue Peynier  à Pointe À Pitre  
Si vous êtes à Rome, le 10 décembre, contactez le puis venez au  musée Pigorini à  Rome EUR                                                    
Si vous êtes à Paris, le rendez-vous est le 14 décembre,  le collectif "R"= respect  à décidé de se retrouver pour un "Séna" où il abordera la question du racisme: Racisme, on ne joue plus!

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play