publicité

Décret carburant : Victorin Lurel reste ouvert à la négociation

Le ministre des outremers a été interrogé en fin de matinée sur la mobilisation des gérants. Il se dit toujours ouvert à la négociation.

Victorin Lurel © Jean-Christophe L'Espagnol / AFP
© Jean-Christophe L'Espagnol / AFP Victorin Lurel
  • Nadine Fadel et Nicolas Ledain
  • Publié le , mis à jour le
Victorin Lurel est en Guadeloupe pour les fêtes. Il participait ce matin à l'inauguration des nouvelles infrastructures du port de Basse-Terre, le jour même du début de cette mobilisation illimitée des gérants de stations service. Le ministre des outremers a dans un premier temps dit qu'il ne souhaitait pas s'exprimer à ce sujet avant de répondre à quelques questions.

Toujours prêt à discuter

Le ministre des outremers se dit prêt à discuter sur ce texte sur les carburants et assure que le processus de concertation sur les arrêtés de méthode est encore en cours. Il indique que la porte de la négociation est toujours ouverte et qu'il est prêt à retrouver les acteurs du secteur où ils le souhaitent.
Victorin Lurel affirme que ce projet de décret s'inscrit dans le cadre des engagements du président de la république puisqu'il permet de réguler les prix, de maîtriser les marges de tous les opérateurs et d'aller vers plus de transparence.

Vexation

Le locataire de la rue Oudinot a déclaré ce matin avoir été vexé par la déclaration des gérants martiniquais. Ces derniers ont indiqué qu'ils ne souhaitaient plus négocier avec le ministre des outremers. Steeve Victoire, le porte parole des professionnels de l'île soeur affirme qu'il s'est moqué d'eux et que le gouvernement ne s'intéresse pas à ce problème. Des accusations que rejette Victorin Lurel qui dit comprendre l'inquiétude des gérants bien qu'elle soit infondée selon lui puisque le décret a pour but de faire baisser les prix tout en préservant l'emploi.

Pas de date de promulgation

Alors que jusqu'ici Victorin Lurel s'était montré intransigeant sur la date d'application de ce décret sur les carburants, à savoir le 1er janvier 2014, il a déclaré ce matin qu'il ne souhaitait plus donner de jour précis. Le ministre guadeloupéen a rappelé que le texte était prêt mais que tant que les concertations n'étaient pas terminées, il ne souhaitait pas donner de date.

Victorin Lurel a répondu à Nadine Fadel :

Lurel

 

Des salariés des stations soutiennent le décret

La CGTM en Martinique a annoncé aujourd'hui qu'elle était favorable à ce nouveau décret de fixation des prix du carburant. Elle encourage la volonté logique de transparence affichée par le ministre des outremers. Le syndicat invite ses membres à aller travailler et se désolidarise des gérants et de leur mobilisation. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play