publicité

Carburants : pas de grève pour le moment ?

Hier en Guadeloupe, avant-hier en Guyane, les stations-services ont de nouveau été prises d’assaut par les automobilistes qui craignaient une nouvelle fermeture. Pour le moment, les discussions démarrent.

© catherine le pelletier
© catherine le pelletier
  • Par Catherine Le Pelletier
  • Publié le

Plus confiance

Après les fermetures pendant les épreuves du baccalauréat en juin 2013 et les vacances de fin d’année, les automobilistes ne font plus confiance aux gérants des stations-service et c’est bien pour prévenir de toute grève intempestive, qu’ils ont préféré prendre « leurs précautions » hier et avant-hier en faisant, de nouveau, le plein. Mais les discussions démarrent aujourd’hui, à Bercy, sous la houlette de Victorin Lurel, Ministre des Outremers, en présence de représentants de Pierre Moscovici,  Ministre de l’économie et des fiances et de Philippe Martin, Ministre du développement durable et de l’écologie.


Mise en oeuvre

Le décret Lurel a bien été publié le 31 décembre dernier, avant-même la date initialement prévue. Une publication qui intervient dans un contexte de grève, où le 1er Ministre, Jean-Marc Ayrault a tenu à soutenir son Ministre des Outremers, avec lequel les gérants refusaient de négocier.
Il s’agira cependant à partir d’aujourd’hui de discuter des modalités de mise en œuvre de ce décret, dans des discussions particulièrement techniques, entre professionnels et politiques.
Plusieurs rendez-vous devraient suivre le premier d’aujourd’hui, avant la mise en œuvre effective du nouveau calcul des prix.
En attendant, les gérants sont bel et bien en discussion avec Victorin Lurel, ce qu’ils refusaient de faire jusqu’à présent. Le Ministre des Outremers a, pour sa part, bénéficié du soutien de son propre gouvernement, quant à ce dossier pour le moins… explosif. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.
Cela ne vous prendra que quelques minutes.

Je participe à l'enquête