guadeloupe
info locale

Canne : du soutien aux planteurs dans leurs revendications

agriculture
Cannes coupées
Les opérateurs de récolte ne sortiront pas leurs machines de coupe tant que les planteurs n’auront pas obtenu satisfaction à propos de la révision du coefficient modérateur. Celui-ci est le même depuis 33 ans.
Le soutien des entreprises de travaux agricoles (ETA) et coopératives d’utilisation de matériel agricole (CUMA) arrive une dizaine de jours après que les planteurs aient déposé un cahier de revendication préalable à l’ouverture de la récolte.


L'objet de toutes les attentions

Parmi les doléances des producteurs, la plus importante est celle qui concerne le coefficient modérateur (KM) appliqué pour calculer la richesse des cannes en sucre. Cet élément est au cœur du bras de fer entre planteurs et usiniers, car à lui seul il peut faire évoluer sensiblement le prix de la tonne de canne.
Actuellement le KM est de 0,815. L’objectif des planteurs est de parvenir à un KM de 0,9 ce qui représenterait une augmentation d’environ 5 euros par tonne de canne livrée à l’usine.


Point mort, à l'heure où la saison pourrait commencer

Pour le moment, les négociations avec les patrons des sucreries sont rompues. Le démarrage de la campagne 2014 est soumis à ce préalable, mais aussi aux négociations annuelles obligatoires (NAO) entre les syndicats d’ouvriers et les usiniers.


Publicité