Chikungunya, la visite du Directeur Général de la Santé

chikungunya
Comité de gestion du Chikungunya à Basse-Terre
Le Comité de gestion du Chikungunya réuni à la Préfecture de Basse-Terre ©P.Pétrine
Réunions et opérations de lutte contre les moustiques étaient au programme du Directeur Général de la Santé ce mardi. Benoît Vallet a aussi annoncé l'arrivée de renforts dans le dispositif.
C’est d’abord le comité de gestion du chikungunya, piloté par la préfète de région Marcelle Pierrot et l’Agence Régionale de Santé (ARS) qui s’est réuni dans la matinée. Une rencontre toutes les deux semaines, et à laquelle le Directeur Général de la Santé et le Directeur Général des Outremers ont pu prendre part à l'occasion de leur visite. Ils ont pu faire le point sur les dispositifs en place dans le département et sur l’évolution des cas de personnes touchées.
Il ressort que la cellule guadeloupéenne est bien organisée, et très active.
Benoît Vallet, a par ailleurs annoncé la venue d’un médecin, inspecteur de santé publique et d’une infirmière pour renforcer le dispositif déjà en place en Guadeloupe et Martinique.


La lutte sur le terrain

Une opération « pratique » était également au programme de la journée. La délégation a ainsi pu observer le traitement d’une zone où des personnes ont été en contact avec des moustiques vecteurs du chikungunya. Un dispositif de vaporisation avec de la Deltaméthrine, à quoi s’ajoute le contrôle des gouttières et autres lieux susceptibles de servir de lieu de ponte.
Ecoutez un extrait de l'intervew de Benoît Vallet

Benoît Vallet Directeur Général de la Santé

(Propos recueillis par Pascal Pétrine)

Deux jours de prévention

Notez par ailleurs que la Préfecture et l’ARS ont prévu deux jours de prévention dans l’ensemble des secteurs d’activités de Guadeloupe, les vendredi 14 et samedi 15 février. Le slogan de cette opération : « Dlo ka domi, moustik paka domi ».