publicité

Air Guadeloupe, les gestionnaires condamnés

Le tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre a rendu hier sa décision à propos de la gestion d'Air Guadeloupe dont Eric Koury a été un moment Président Directeur Général. Les trois mis en cause ont été condamnés pour abus de biens sociaux et recel.

© FRED DUFOUR / AFP
© FRED DUFOUR / AFP
  • Julien Babel
  • Publié le
Eric Koury à écopé de deux ans avec sursis et 60 000 euros d'amende. Son père, Raphaël Koury, à 10 mois avec sursis et 30 000 euros d'amende. Enfin Olivier Garnier a été condamné à 8 mois avec sursis.
Par ailleurs, la constitution de partie civile de la Région a été rejetée sur l'action directe et indirecte.


L’affaire reposait sur deux points

Des opérations financières tout d’abord entre Air Guadeloupe et une société d'économie mixte soutenue par la Région Guadeloupe présidée à l’époque par Lucette Michaux-Chevry. Dans ce cas il s’agissait de conventions de ventes d'avions et de matériels jugées irrégulières.
L’autre point était le non-paiement des taxes aéroportuaires à la CCI. Le montant de la supercherie était estimé à un peu moins de 20 millions de francs.
Les réquisitions du parquet à l’encontre d’Éric Koury étaient de 2 ans de prison avec sursis et une amende pouvant atteindre 150 000 euros pour abus de confiance et recel de biens. Le parquet demandait un 1 an avec sursis pour son père Raphaël, pour une infraction d'abus de bien social.


Déjà une condamnation

Sur le volet commercial, la cour d'appel de Basse-Terre a condamné fin janvier Éric Koury et Robert Dardanne à verser 5 millions d'euros au groupe Dubreuil pour la cession surévaluée de la compagnie Air Guadeloupe. Eric Koury s'est pourvu en cassation.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play