guadeloupe
info locale

Chikungunya : Marisol Touraine bientôt aux Antilles

chikungunya
Ministère des affaires sociales
©IMAGE POINT FR / BSIP
« Une épidémie majeure », c’est ainsi que la ministre de la santé, Marisol Touraine, qualifie l’épidémie frappant nos régions depuis le début de l’année. Elle sera en Guadeloupe et en Martinique du mercredi 16 au vendredi 18 juillet.

Constat

Le chikungunya sévit aux Antilles-Guyane et a déjà provoqué indirectement 33 décès selon les propos de la ministre de la Santé, Marisol Touraine : "c'est une épidémie majeure, environ 5.000 nouveaux cas chaque semaine", a-t-elle précisé sur RMC/BFMTV.
Pour le ministère ces 33 décès concernent des personnes âgées fragilisées. La maladie aurait touché près de 100.000 personnes et donné lieu à 1.000 hospitalisations dans les départements français d'Amérique.


Des renforts depuis hier

Un détachement de 16 hommes est arrivé hier soir en provenance de Paris. Des hommes de la sécurité civile et des sapeurs pompiers.
Spécialisés dans les opérations sur des zones difficiles d’accès, ils auront pour mission de lutter contre les gîtes larvaires des moustiques vecteurs de la maladie sur les toitures des établissements hospitaliers, des établissements pour personnes âgées dépendantes, des écoles, qui en ce moment accueillent des centres de vacances et aussi des toits d’immeubles abritant des logements sociaux.


Mieux vaut tard…

Certaines voix se sont élevées pour dénoncer un manque de réaction des autorités face au chikungunya. Avec ce déplacement aux Antilles Marisol Touraine entend démontrer la mobilisation totale du gouvernement, des autorités sanitaires et des services de l’état.

Les renforts arrivés hier resteront au moins trois semaines en Guadeloupe. Ils sont attendus sous peu en Martinique.
Publicité