Violent incendie ce matin à Basse- Terre

faits divers
Incendie Basse- Terre
©Guadeloupe 1ère
3 maisons des rues Peynier et Dumanoir sont concernées. Selon nos informations elles étaient fermées. Les témoignages affirment que le sinistre provoque d’importantes fumées visibles depuis plusieurs kilomètres.
Peu d’informations filtrent. 
Les lieux sont assez exigus. Il est difficile d’y accéder avec d’imposants camions d’intervention. Il a fallu le concours des forces de police pour permettre aux soldats du feu d’arriver sur place.


Bilan

Il n'y a pas de victimes à déplorer.
Deux maisons ont été particulièrement touchées.
Selon les premières observations, le feu est initialement parti d'une habitation qui n'était pas habitée. Il se serait ensuite propagé à la maison faisant l'angle des rues. Celle- ci a complètement brûlé. L'incendie aurait ensuite touché très légèrement la troisième maison.
Les pompiers étaient tôt sur place, ils ont pu stopper la propagation des flammes. 3 centres de secours étaient mobilisés, avec sur les lieux 4 engins et une vingtaine de personnels.
Outre les flammes, les pompiers ont rencontré un obstacle particulier. En effet, un essaim d'abeilles les a freiné dans leur intervention.


Le souvenir et la crainte 

La question des incendies dans la ville de Basse-Terre fait froid dans le dos, surtout que le sinistre de ce mercredi a lieu à quelques pâtés de maison de la rue Peynier. C’est là que le 8 mars 1994 un important incendie avait causé la mort de 7 personnes. Il s’agissait de 6 enfants et leur grand-mère qui dormaient dans un immeuble en proie aux flammes.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live