Rencontre « eau » sommet à la Cité des métiers

politique
Huis clos "eau"
©O.Lancien
Une réunion entre les huiles politiques et l’Etat est en cours à la cité des métiers du Raizet. Les réseaux de distribution calamiteux, ou l’éventualité d’un syndicat unique de l’eau font parti des thèmes de la discussion.

Huis- Clos

Depuis 17h la rencontre initiée par le conseil régional permet au gratin des personnalités politiques de confronter leurs points de vue et faire des propositions concernant la production, la distribution et la gestion de l’eau.

Les participants :
  • Les services de l’Etat,
  • Victorin Lurel, président du conseil régional,
  • Jacques Gillot, président du conseil général,
  • Lucette Michaux- Chevry Présidente de la Communauté d’Agglomération du Sud Basse- Terre,
  • Laurent Bernier, maire de Saint- François et président du Syndicat Intercommunal d’Alimentation en Eau et d’Assainissement de la Guadeloupe.
  • Hélène Vainqueur – Christophe, maire de Trois- Rivières,
  • Jocelyn Sapotille maire du Lamentin,
  • Eric Jalton, maire des Abymes, Gabrielle Louis- Carabin maire du Moule,
  • Jean- Yves Ramassamy 1er adjoint au maire de la commune de Capesterre- Belle- Eau.
Les réactions à la base de la "rencontre au sommet" de ce lundi
Parmi les réactions les plus récentes, celles de Lucette Michaux- Chevry et Laurent Bernier, respectivement vendredi 29 et dimanche 31 août.
Ils se sont exprimés sur notre antenne lors du journal télévisé.
Nous vous proposons de retrouver ces moments en vidéo :

Extrait du journal de vendredi 29 août :

Lucette Michaux- Chevry invitée du journal à... par guadeloupe1ere
Extrait du journal de vendredi 31 août :

Laurent Bernier invité du journal à propos du... par guadeloupe1ere

Une situation qui s'éternise

La distribution de l'eau dans notre département est problématique depuis de nombreuses années.
Une des principales raisons est l'état de délabrement avancé de nombreuses canalisations, entraînant la perte de la moitié de la production d'eau, avant que celle- ci ne parvienne jusqu'au consommateur.
Depuis cette année, des tours d'eau instaurés pour soulager les population privées du précieux liquide, ont finalement accentué un sentiment d'exaspération générale, y compris chez les politiques.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live