publicité

Gonzalo : 2 personnes disparues dans les Iles du Nord

Le phénomène météorologique est devenu ouragan de catégorie 1, lundi après- midi, juste avant de toucher Saint- Martin et Saint- Barthélémy. 2 disparitions étaient toujours confirmées mardi à midi. Il n’y a aucune victime à déplorer "sur terre", selon la Préfecture.

© instagram tiftycent
© instagram tiftycent
  • Julien Babel
  • Publié le , mis à jour le
La part la plus active de Gonzalo passe entre Saint- Martin et Saint- Barthélémy, en première partie de la nuit lundi.
A la station météo de Saint- Barthélémy, des rafales sont mesurées à 204km/h. A Grand- Case, à Saint- Martin, elles atteignent 160km/h. Les creux en mer sont compris entre 4 et 6 mètres.

Deux personnes "portées disparues en mer"

Deux personnes tentent de rejoindre leur bateau à bord d’un zodiac à Saint- Barthélémy. Elles n’y parviennent pas. A Saint- Martin, une personne tombe à l’eau, alors qu’elle se trouvait sur son bateau.
Elles ont toutes les trois été déclarées "portées disparues en mer" au début de la journée de mardi. Le bilan a évolué depuis, il fait état désormais de deux personnes "portées disparues". Une à Saint- Martin, et une a Saint- Barthélémy.
La troisième personne concernée a été retrouvée. 
 
Sans nouvelles de 5 autres personnes a midi
D’autres cas ont fait l’objet d’une attention particulière. 16 personnes étaient à bord de leurs bateaux, au mouillage. Elles ont dérivé sans que l’on puisse avoir de leur nouvelles. Ce sont des personnes qui mouillaient à Saint- Barthélémy pour la plupart.
Des renforts en moyens aériens ont été sollicités auprès du ministère de l’intérieur et de la zone de défense, afin tenter de retrouver les personnes sur les navires à la dérive.
A midi, plusieurs d'entre elles avaient été secourues. 5 personnes manquaient encore à l'appel.
Elles n'étaient cependant pas déclarées "portées disparues en mer" pour la préfecture des Iles du Nord. Les chiffres dont elle dispose étant essentiellement basées sur des témoignage et pouvant rapidement évoluer, la Préfecture reste prudente. On ne compte aucune victime "sur terre", selon les premières observations.

Des dégâts essentiellement matériels

Le préfet délégué aux Iles du Nord a fait deux reconnaissances après le passage de Gonzalo.
La première en fin de nuit, avec la police aux frontières et la gendarmerie nationale. La seconde tôt ce matin avec la présidente de la COM, Mme Aline Hanson, pour aller à la rencontre de la population.
Des arbres, du matériel urbain, ont été arrachés. De nombreuses embarcations ont fait également les frais du cyclone. Les internautes ont posté des photos sur différents réseaux sociaux permettant de constater une partie des dégâts :

A Saint- Martin, le préfet délégué aux Iles du Nord s'est entretenu par audioconférence avec la ministre des Outremers. Cette dernière a tenu un point presse à Paris, lui aussi relayé sur le net :

A Saint- Barthélémy, Bruno Magras, le président de la collectivité reste serein. Il estime pouvoir gérer seul ce lendemain de cyclone.
Il répondait aux questions d’Eric Lefevre, dans le journal radio de 7h sur Guadeloupe1ere.
Ecoutez- le :

Bruno Magras/ 1er bilan Gonzalo

 

 

Prudence

Les vents et les pluies se sont atténués, et Saint- Martin et Saint- Barthélémy sont désormais hors des conditions de tempête mais l’heure est toujours à la prudence. Non seulement parce que de fortes averses orageuses peuvent encore toucher les deux îles en cours de journée, mais aussi afin de permettre aux autorités de faire une évaluation des dégâts, avant un retour à une activité normale de la population.
Ecoutez à ce sujet, Philippe Chopin, Préfet délégué aux Iles du Nord :

Philippe Chopin/ prudence avant retour au calme

(Propos recueillis par Nicolas Ledain)

Evolution de Gonzalo

L'ouragan est passé en catégorie 2. Il continue de s'éloigner vers le Nord- Ouest et ne concerne plus nos îles.

Le vent
A 6h mardi matin, le vent de Sud- Ouest à Sud s’était nettement atténué. Il soufflait entre 30 et 50 km/h en moyenne. Les rafales pouvaient atteindre 70 km/h en rafales.
Il devrait faiblir progressivement à 20 km/h en moyenne pour mardi soir.

La pluie
Les précipitations intenses ne concernent plus les Iles du Nord.
Toutefois, des averses orageuses, ponctuellement de forte intensité, peuvent encore toucher les deux îles durant la journée.

La mer
Elle s'amortit, elle reste forte avec des creux de 2m50 ce matin. L'amortissement se poursuit en journée, avec des creux s'abaissant autour d'1m50 en soirée.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play