L’expulsion qui a choqué les habitants du bourg de Baie- Mahault

société
visuel Guadeloupe1ère
©Guadeloupe1ère
Hier matin, rue Saint- John Perse, les riverains assistent à la procédure d’expulsion d’une famille. A l’origine, un conflit avec le Crédit Foncier aurait entraîné la saisie de l’habitation et sa revente à un tiers, alors que la propriétaire dit avoir réglé ses arriérés.

Une femme et sa mère alitée, à la porte

Le nouveau propriétaire veut récupérer la maison qu’il estime désormais « son bien ».
Il a entamé une procédure qui a conduit à la décision d’expulser la famille, une femme et sa mère en permanence alitée.
La femme prétend pourtant avoir régularisée sa situation avec le Crédit Foncier.

« Je veux pas laisser ma maison, je ne dois plus rien, c’est ma maison… »


Des huissiers, accompagnés de gendarmes, ont donc voulu les expulser. Uns scène qui aura entraîné des cris, des larmes, et une certaine « consternation » dans le voisinnage.
L’expulsion ne se fera finalement pas. Un délai de 4 jours a été accordé à la famille pour déménager.
Le reportage de Peggy Robert :

Peggy Robert/ expulsion