guadeloupe
info locale

Une structure unique de production d’eau potable : ça y est, mais sans la CASBT

politique
Eau du robinet
©J.Babel
Le projet intégrant le SIAEAG est désormais une réalité. Etat, Région, Département, Office de l’Eau, parlementaires, et structures gestionnaires ont donné leur accord ce mercredi. Seule la CASBT n'y adhère pas.
Mercredi, à la Résidence Départementale du Gosier, les différents acteurs du dossier étaient présents.
L'Etat, la Région, le Département, l'Office de l’Eau, les parlementaires, et les structures gestionnaires de l’eau potable en Guadeloupe, ont donné leur accord pour la mise en place de ce syndicat.
La Communauté d'Agglomération du Sud Basse- Terre refuse toujours d’intégrer cette nouvelle structure. Malgré cela la continuité du service de distribution de l’eau aux usagers devrait être garantie pour la fin d’année 2014 et le début 2015.
Ecoutez Jacques Gillot, le président du Conseil Général :

Jacques Gillot/ syndicat unique de l'eau

(Propos recueillis par Chantal Horn)


Régler les dettes du SIAEAG

Rien n’est encore concrètement réglé concernant le Syndicat Intercommunal d'Alimentation en Eau et d'Assainissement de la Guadeloupe.
Conscient des problématiques du syndicat, les participants à la réunion d’hier ont validé un accord prévoyant de trouver des solutions pour l’aider à payer ses dettes et assurer la continuité du service public de l’eau, selon des modalités qui seront discutées dans les prochains jours.


De l'eau après le 1er janvier ?

Le SIAEAG bénéficie d’un contrat provisoire jusqu’au 31 décembre 2014.

Que se passera-t-il à partir du 1er janvier 2015 ?

Le syndicat a lancé une procédure de délégation de service public qui est en cours. Mais au 1er janvier elle n’aura pas abouti. Laurent Bernier, son président, évoque les solutions envisageables :

Laurent Bernier/ solutions siaeag

(Propos recueillis par Chantal Horn)


La grève à partir du 15 décembre

Les services effectués par la Générale des Eaux Guadeloupe pour le SIAEAG arrivent à leur terme.
Dans un communiqué, la compagnie se fait le relais de l’inquiétude de ses salariés qui seront transférés au SIAEAG au 1er janvier prochain.
Ces salariés ont déposé un préavis de grève, à compter du lundi 15 décembre. Dans l’intérêt des usagers, la Générale des Eaux rappelle : « il est essentiel et urgent que le SIAEAG et les communes adhérentes mettent en oeuvre les moyens nécessaires pour répondre dès le 1er janvier 2015 aux besoins vitaux des guadeloupéens ».


Deux autres déclarations à noter

D’abord la lettre ouverte du Comité d'Initiative pour un Projet Politique Alternatif (CIPPA) d’Alain Plaisir. Il juge “illégal” l’octroi de mer régional qui frappe l’eau, et réclame l’exonération de la TVA sur l’eau.
Enfin le Lyannaj Kont Pwofitasyon (LKP) rappelle qu’il est illégal de couper l’eau pour non paiement de factures.
Publicité