Eau : 4e jour sans maintenance du réseau

eau potable
eau potable
©D.R.
La tension est palpable au sein de la population. Sans maintenance depuis dimanche soir, les canalisations vétustes n'assurent que lamentablement leur fonction de distribution.
Les agents de la générale des eaux qui doivent être transférés au Syndicat Intercommunal d'Alimentation en Eau et d'Assainissement de la Guadeloupe demeurent inquiets. La situation financière du syndicat est mauvaise.


Double constat d'échec

D'une part les réseaux sont dans un état de délabrement tel qu'ils ne sont pas en mesure d'assurer l'acheminement de l'eau sans une maintenance de tous les instants. Depuis lundi, soit quelques heures après le début du mouvement et l'arrêt de la maintenance, le manque d'eau se faisait sentir par endroit et certaines écoles fermaient déjà leurs grilles, notamment au Lamentin.

D'autre part la gestion financière de l’ancienne équipe plombe la situation. Le syndicat doit en effet plusieurs millions à son fermier, la Générale des Eaux. Le montant de la dette accumulée serait de 15 millions d'euros.
Ecoutez Laurent Bernier, le président du SIAEAG

Laurent Bernier/ facture eau

(Propos recueillis par Alex Robin et Eric Lefevre)


“Chaque chose à sa place”

Dans un communiqué la ministre des Outremers appelle les parties à trouver un terrain d’entente tout en rappelant que la compétence de l’eau est du ressort exclusif des collectivités locales.