Des ossements du 19è siècle retrouvés à proximité du chantier du Mémorial ACTe

faits divers
memorial acte
©Facebook/AssociationdesamisdumémorialACTe
Des fouilles archéologiques ont été menées la semaine dernière à proximité du site du Mémorial ACTe. Les ossements d'une douzaine de personnes ont été détectés dans une fosse creusée par des ouvriers qui travaillaient sur des canalisations.
C'est le genre de découverte qui surprend. Le 23 décembre dernier, alors qu'ils creusaient pour travailler sur les canalisations autour de la ravine de carénage, des ouvriers sont tombés sur des ossements à un peu plus de 2m de profondeur. Une douzaine d'os et un crane entier avaient alors été remontés. Mercredi dernier, des archéologues ont donc réalisé des fouilles préventives sur le site pour tenter de comprendre l'origine de ces restes humains.


Des ossements en excellent état

Les archéologues mobilisés sur le site ont analysé que ces ossements étaient ceux de douze personnes et qu'ils datent probablement de la première moitié du 19è siècle. Des morceaux de cercueils, des planches et des boutons en bois ont également été découverts sur une zone d'un peu plus de 50m². Un cimetière non répertorié était donc sans doute à cet emplacement. Ces ossements et ces vestiges sont tous dans un excellent état en raison de l'humidité importante du sous-sol de cette zone.
Écoutez Thomas Romon, archéologue à l'Inrap. Il a participé à ces fouilles :

romon

(Propos recueillis par Pascal Petrine)

Un risque de retard pour le Mémorial ACTe?

On ignore les suites qui pourraient être données à ces premières recherches préventives. La zone où ont été découverts ces ossements est très proche du site du Mémorial ACTe mais elle n'empiète a priori pas sur les lieux où seront réalisés les travaux. Trois hypothèses sont possibles : soit de nouvelles fouilles préventives sont menées pour tenter d'en savoir plus, soit le site est conservé comme tel, il ne serait alors pas nécessaire de creuser davantage ou soit des archéologues décident de poursuivre le travail de manière plus approfondie, des fouilles programmées seraient alors lancées. Dans ce cas de figure et si la zone du cimetière est plus grande que ce qui a été observé jusque là, des recherches pourraient alors être menées sur le site du Mémorial ACTe et donc retarder les travaux. Cette situation n'est pour l'instant pas envisagée.