Et si vous partiez étudier au Québec?

éducation
Uiversité au Québec
L'université du Québec à Montréal ouvre ses portes et son savoir aux jeunes guadeloupéens. ©CC-BY abdallahh
Des représentants d'universités québecoises sont en Guadeloupe pour présenter leurs formations aux lycées et étudiants. La première session a eu lieu aujourd'hui, la deuxième c'est mercredi.
"La belle province" vient présenter ses atouts aux jeunes guadeloupéens. De plus en plus de lycéens et d'étudiants de notre département rejoignent le Canada et singulièrement le Québec pour poursuivre leurs études. Si le climat y est radicalement différent, la région a comme avantage de proposer une offre très large de formations universitaires mais aussi d'être francophone.


Un partenariat de longue date...

Cela fait 6 ans que des représentants d'un réseau de 9 universités viennent sur notre île pour présenter les formations et les atouts que proposent leurs établissements. Lors de ces conférences pratiques intitulées sobrement : "Vivre et étudier aux Québec", les intervenants détaillent les cursus proposés, répondent aux questions des lycéens et étudiants inscits en licence et en master qui sont ciblés par ce programme et des modules vidéos sont aussi présentés, on y voit des guadeloupéens qui ont tenté l'expérience vanter les mérites de la formation universitaire québecoise. La région Guadeloupe est partenaire de ces sessions puisqu'elle propose des aides à la mobilité pour ceux qui souhaitent s'expatrier au Canada. Mais attention, ne sont éligibles à ces aides que ceux dont le dossier scolaire est retenu par les universités québecoises et seuls les élèves souhaitant se spécialiser dans des domaines qui ne sont pas proposés en Guadeloupe sont autorisés à partir via ce dispositif.

... qui a fait ses preuves

"Les trois premiers mois sont difficiles car il faut s'adapter à un nouveau mode de vie mais les jeunes qui sont partis présentent un taux de réussite qui est équivalent à celui des québecois" déclare André Attalah, conseiller régionale président de la commission éducation et enseignement supérieur. "Nous sommes dans un contexte de mondialisation, il faut s'ouvrir, partir se former puis revenir au pays pour faire profiter de son expérience, c'est le challenge fixé et nous avons déjà de très belles réussites puisque les premiers a en avoir bénéficié ont déjà terminé leurs études. C'est comme cela que l'on prépare la jeunesse". Ecoutez André Attalah qui était l'invité de Franck Aristide dans le grand direct sur Guadeloupe 1ère Radio :

attalah


La prochaine session de formation c'est ce mercredi 21 janvier à la cité des métiers aux Abymes entre 9h30 et 17h.