publicité

Saison sucrière 2015 : Les NAO démarrent aujourd'hui

L'intersyndicale des ouvriers présente ce vendredi à 10h30 sa plateforme de revendication aux usiniers. Les négociations annuels obligatoires (NAO) s'ouvrent avec un mois de retard par rapport à l'année dernière. En 2014 elles avaient débouché sur un protocole de désaccord.

© P. Labéca
© P. Labéca
  • Josiane Champion et Nicolas Ledain
  • Publié le
Les discussions risquent d'être à nouveau animées cette année entre ouvriers et responsables d'usines (sucrerie et distillerie). En 2014, les NAO, pourtant démarrées en décembre 2013, n'avaient pas permis de faire concorder les deux parties, un protocole de désaccord avait alors été signé. Mais cette année la donne est différente car si ces négociations ne sont pas un préalable à l'ouverture de la campagne, l'intersyndicale CGTG/UGTG a dors et déjà annoncé qu'elle ne se mettrait pas au travail si un accord n'était pas trouvé. 

Les NAO démarrent

La réunion de ce vendredi matin au centre technique de la canne à sucre (CTCS) permet aux ouvriers de présenter leur plateforme de revendications pour 2015. Les points qui risquent de coincer ressemblent à ceux qui ont déjà provoqué la discorde les années précédentes : la revalorisation des salaires, les primes de transport et le versement de tickets restaurants.
Les négociations s'annoncent donc laborieuses et houleuses d'autant que ces NAO ne sont pas les seules risques de tensions qui pèsent sur la saison puisque les planteurs ont eux aussi des revendications sur lesquelles ils espèrent des accords et ce avant le début de la récolte.

Pas de prévision de tonnage ni de date

Si 2015 ne paraît pas bien engagée sur le plan social, elle pourrait en revanche se présenter sous de bons auspices pour la récolte. Aucune prévision n'a pour l'instant été avancée mais certaines cannes replantées en 2013 n'ont pas été récoltées l'an dernier, ce qui laisse espérer un tonnage intéressant. En 2014 on en était resté à presque 590.000 tonnes pour l'archipel, 510.000 pour la Guadeloupe et 78.000 pour Marie-Galante, il se murmure déjà qu'on pourrait atteindre les 100.000 tonnes rien que pour la grande galette. Les SICA des différents bassins canniers doivent se retrouver dans le courant de la semaine prochaine à l'Iguacanne pour présenter leurs premières estimations, nous en saurons plus à ce moment là. Des indications sur la date de début de récolte pourraient aussi être fournies, ce ne sera probablement pas avant la fin du carnaval si, et seulement si, aucun blocage n'est opéré par l'intersyndicale des ouvriers au sein des usines de Guadeloupe. Pour rappel en 2014, la saison devait démarrer le 26 janvier, elle n'avait finalement commencé que le 26 février.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play