Les pêcheurs protecteurs des tortues marines

mer
Tortues marines
©Tortues Marines de Guadeloupe
Dans quelques jours, le 31 janvier, au port de Saint Félix, les pêcheurs qui le veulent pourront s’initier aux pratiques et aux gestes qui peuvent sauver une tortue pêchée par inadvertance et qu’il faut remettre à la mer.
Cette initiative du Comité Régional des Pêches de Guadeloupe, le CRPMEM-IG, associé au Réseau Tortues Marines de Guadeloupe, affiche d’emblée leurs ambitions communes :
- continuer à tester et promouvoir des solutions simples de techniques et d’engins de pêche  qui permettent de limiter les prises accidentelles et la mortalité des tortues marines, tout en préservant les revenus des pêcheurs professionnels.
- créer un réseau de pêcheurs sensibilisés à la préservation des ressources marines, dont ils dépendent directement et valoriser leur image de pêcheurs responsables.
 
Et c’est dans ce cadre qu’une action concrète et très encadrée a été mise en place aussi bien pour la Guadeloupe que pour la Martinique ; elle vise à apprendre aux marins-pêcheurs qui le veulent à réanimer les tortues marines trouvées noyées dans un engin de pêche professionnel.
Les tortues marines étant des espèces protégées, un pêcheur professionnel qui souhaite devenir réanimateur de tortue doit suivre une petite formation dans laquelle sont expliqués les gestes de manipulations et de réanimation de la tortue. Il obtiendra ensuite une autorisation préfectorale de manipulation de tortue.
 
Pour l’instant seuls 9 pêcheurs ont été formés de manière individuelle, et la première formation collective aura lieu samedi 31 janvier à 18h au Gosier sur le port de pêche de Saint Félix.
La formation dure ½ heure. Elle permettra aux organisateurs de discuter avec les participants  des menaces qui pèsent sur les tortues marines et des solutions que les pêcheurs entrevoient pour limiter les captures.
Les pêcheurs s’impliquent également dans un programme de suivi des tortues marines, certains pêcheurs du Gosier participent à un programme de pose de balises Argos. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live