Le département ne veut plus être noté par Fitch Ratings

politique
Conseil général de Guadeloupe
©Conseil Général de Guadeloupe
Le Département de la Guadeloupe ne sera plus noté par Fitch Ratings. Jacques Gillot a décidé de mettre un terme au contrat pluri-annuel qui le liait à l’agence de notation.   Reste à comprendre les raisons de ce divorce.
Pour justifier cette décision, le Conseil Général invoque deux arguments :
Premièrement, le Département n’a plus besoin de Fitch Ratings. La collectivité se finance désormais auprès du secteur bancaire classique. Nul besoin donc de recourir à des emprunts obligataires. Or c’était au titre de ce type de financement que Fitch Ratings intervenait. De sa notation dépendait la capacité du Département à lever plus ou moins facilement des fonds sur le marché obligataire.
Deuxième argument : autant s’arrêter tant que la note est élevée.  Depuis le 12 septembre 2014, le Département affichait une note de  A+, une note tout à fait honorable. Pour autant, l’évolution des finances publiques (baisse des dotations de l’Etat et hausse des dépenses sur le plan social) aurait immanquablement amené  Fitch à dégrader cette note.
L’annonce de cette séparation intervient à deux mois des élections départementales. En termes de communication politique, cela fait quelque peu désordre. Pour autant, cela ne devrait pas avoir d’incidence sur le scrutin du 22 mars prochain. Le respect des règles en matière de finances publiques n’ayant jamais été un argument de campagne.