Le défilé des candidats aux élections départementales en Guadeloupe

politique
Elections départementales en Guadeloupe
Le hall de la préfecture de Guadeloupe à Basse-Terre attend les candidats aux départementales ©Olivier Lancien
Plus que quelques jours pour faire acte de candidature aux départementales. Le "bureau des élections" a ouvert lundi 09 février, à Basse-Terre. Plusieurs fonctionnaires enregistrent les candidatures des cantons de l'archipel. Les dépôts de candidatures doivent s'achever à la veille des jours gras. 

Cette année la préfecture de Guadeloupe a organisé les choses autrement. Pas question que le bureau d’enregistrement des candidatures soit submergé de candidats, mandataires soutiens et autres curieux… dès le hall d’entrée, il y a un premier filtre un pré-accueil des départementales.

 

Le Pré-accueil des candidats aux départementales en préfecture
Jean-Marie Hubert, candidat au pré-accueil pour les dépôts de candidatures ©Olivier Lancien

Il faut montrer patte blanche et son dossier complet pour espérer accéder au premier étage au saint des saints ce fameux bureau des élections.

Même la presse est priée de rester à l’écart et d’attendre les candidats à la sortie. Le secrétaire général de la préfecture de la Guadeloupe a été clair, impossible d’interroger les fonctionnaires, ils sont en droit de réserve.

Selon nos calculs en ce mardi 10 février, au deuxième jour des dépôts de candidatures du premier tour de ces départementales de mars prochain, il y a un candidat tous les quarts d’heure.

Georges Bredent, conseiller général sortant, et candidat dans l’unique canton de Pointe-à-Pitre a déposé sa candidature, celle de sa binôme et de leurs suppléants.

 

Georges Brédent, sortant, candidat à Pointe-à-Pitre vient de déposer ses candidatures

Le Front National sera bien dans la bataille des départementales en Guadeloupe avec au moins deux candidatures à Capesterre Belle-Eau et à Saint-François.

Marc Guille, le secrétaire départemental du FN annonce deux candidatures en Guadeloupe

 

Il faut encore que toutes ces candidatures soient validées par la préfecture de la Guadeloupe, après un examen approfondi de tous les dossiers.

Cette année il y a un changement du mode d’élection : c’est un scrutin binominal avec parité totale. Les candidats en binôme doivent déposer leur candidature conjointement, tout comme leurs suppléants. Impossible de changer de binôme entre les deux tours.

La Guadeloupe passe de 41 cantons à 21 cantons pour ces élections départementales de 2015. Chaque canton devra élire 2 conseillers départementaux, pour 6 ans. 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live