Cross Antilles Guyane: 10 000 ème opération de sauvetage en 2014

mer
CROSS Antilles Guyane
©Forces Armées aux Antilles
Fondé en 2001, le Cross Antilles Guyane a réalisé sa 10 000 ème opération de sauvetage en novembre 2014. Une année considérée comme relativement satisfaisante.

Le nombre de personnes décédées ou disparues en mer a fortement chuté, passant de 79 à 28. Le nombre de mains-courantes (837) et celui des personnes impliquées (1320) restent relativement stables par rapport à 2013. « Les professionnels et les plaisanciers semblent prendre davantage en compte les consignes de sécurité »constate Edouard Perrier, directeur du Cross AG.

Installé à Fort de France, le centre dispose désormais d’une nouvelle salle opérationnelle dotée de mobiliers ergonomiques et d’un revêtement acoustique amélioré. Montant de l’investissement: 400 000 euros. « Chaque opérateur dispose de l’ensemble des moyens de communications sur son pupitre et peut choisir grâce à son écran tactile le moyen le plus adapté pour communiquer avec les personnes en mer » explique Edouard Perrier.

Côté moyens opérationnels, le bilan 2014 est plus contrasté. La Guyane  s’est vue dotée d’un hélicoptère de la Sécurité Civile, ce qui porte à trois le nombre d’aéronefs à voilure tournante pour la zone Antilles Guyane. En revanche, la SNSM a perdu une vedette d’intervention à Saint Martin, suite au passage du cyclone Gonzalo. Les vedettes de Pointe-à-Pitre et Basse-Terre sont toujours hors service, en raison de problèmes techniques récurrents. 


Notez aussi  : Les centres opérationnels de surveillance et de sauvetage (CROSS), chargés notamment de coordonner les opérations de sauvetage en mer, disposent désormais d’un numéro d’urgence abrégé gratuit, le 196. Il permet une mise en contact téléphonique rapide avec la permanence du CROSS géographiquement concernée capable de répondre efficacement à une demande de secours et d’optimiser l’envoi de moyens d’intervention adaptés à la situation d’urgence.

Si vous êtes témoins à terre, ou en mer proche du littoral, vous pouvez appeler le 196 24H/24 et 7j/7 pour signaler un événement impliquant des personnes qui vous paraissent en détresse en mer.
Le numéro fonctionne sur les réseaux d’opérateurs français fixe et mobile et reste soumis aux
couvertures des réseaux GSM.
 
Attention : le 196 ne remplace pas le numéro d’urgence européen 112, et ne se substitue pas en mer à la VHF (canal 16) pour alerter et rester en contact avec le CROSS et les moyens de secours mis en oeuvre. La VHF 16 reste le moyen de communication privilégié en mer car il permet d’alerter le CROSS mais également les navires autour de soi, les plus à même de porter assistance rapidement.


Pour en savoir plus sur le CROSS Antilles Guyane : http://fr.wikipedia.org/wiki/Centre_r%C3%A9gional_op%C3%A9rationnel_de_surveillance_et_de_sauvetage

Les Outre-mer en continu
Accéder au live