publicité

Récolte sucrière : Le combat des opérateurs de coupe

Le début de la campagne sucrière a été marqué cette année par une mobilisation des opérateurs de récolte, qui demandaient une augmentation, sur le prix de la coupe.Des revendications qu'ils maintiennent aujourd'hui encore

  • Josiane Champion
  • Publié le
Les opérateurs de récolte affirment qu’avec les tarifs actuels, ils perdent de l’argent. Josiane Champion a rencontré les représentants de ces opérateurs de récolte, qui sont des entreprises privées (les ETA) et des coopératives de planteurs (les CUMA). 

Ecoutez : 

Opérateurs de coupe

Des prestataires qui ont du mal à faire face à la hausse du prix des machines, des pièces détachées, ou encore du carburant. D’autant que ces opérateurs sont trop nombreux sur la place (30 au total), par rapport au volume de cannes à couper. Chacun tente d’augmenter ses parts de marché, ce qui donne lieu à une concurrence parfois vive entre les ETA et les CUMA. Une « guerre » arbitrée par les planteurs. 

 

opérateurs de coupe 2

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play