publicité

Marche bleue et village d'information consacrés à l’autisme à Baie- Mahault

Le 2 avril dernier marquait la journée mondiale de l’autisme. En Guadeloupe, ce jour coïncidait avec l’élection du président de la collectivité départementale. Agence régionale de santé et associations de familles ont donc décalé leur rendez- vous avec le public à ce jeudi 9 avril.

© Julien Babel
© Julien Babel
  • Peggy Robert, Pascal Pétrine et Julien Babel
  • Publié le , mis à jour le
Ce matin à Baie- Mahault, une marche était organisée sous l’égide de l’Agence régionale de santé, du centre de ressource pour l’autisme, du centre hospitalier de Montéran, de la maison départementale des personnes handicapées, d’associations de familles et de la municipalité.
Environ 200 personnes ont défilé vêtues de bleu sur un parcours allant du  lycée Charles Coéffin, à la friche industrielle où un village d’information est installé toute la journée. Son but, permettre au plus grand nombre de découvrir un trouble encore mal connu du grand public.
C'est souvent sur les familles des personnes qui en souffre que tout repose :

Marche bleue pour l'autisme

Reportage de Peggy Robert
               
Parmi les structures d’accueil, on compte le centre de ressources pour l’autisme. Un établissement médico- social, situé à Jarry et géré par le centre hospitalier de Montéran.
Il accueille et accompagne des personnes autistes :

Centre de ressources pour l'autisme

Reportage de Pascal Pétrine

 

Sur le même thème

  • santé

    CHU de Pointe-à-Pître/Abymes : Les inquiétantes conclusions

    Une mission d’expertise a été menée, par le cabinet « Indigo » depuis le 24 septembre 2018, pour s’enquérir des conditions de travail, de la santé et de la sécurité des agents, ou encore des conditions d’accueil des patients. Une enquête de terrain qui révèle des informations plutôt inquiétantes…
     

  • santé

    Zika : les avancées de la recherche

    Des chercheurs de Guadeloupe épaulés par d'autres équipes françaises ont publié vendredi dernier une étude qui lève le voile sur les effets à long terme du virus du Zika. Le virus est certes bien connu mais la fréquence d'apparition des complications neurologiques étaient encore un mystère.

  • santé

    « Le service public hospitalier est en danger »

    C’est en tout cas l’un des sentiments qui ressortent du sondage mené par la Fédération Hospitalière de France. 6.000 personnes ont répondu à cette consultation dans l’hexagone mais aussi outre-mer. Le manque de moyens réservés à la santé inqiète en Guadeloupe 

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play