Meurtre de Monique Cétout : le concubin et son père seront fixés sur leur sort demain

faits divers
visuel Guadeloupe1ère
©Guadeloupe1ère
Michel Mourinet et son père comparaissent devant la cour d’assise de Basse- Terre respectivement pour le meurtre et le recel de cadavre de la compagne du fils. Le verdict devrait être rendu vendredi.
Quelques jours après sa disparition, le corps de Monique Cétout avait été retrouvé à proximité de la route des Mamelles. Elle avait été égorgée en novembre 2012. Elle avait 37 ans et était mère de quatre enfants.
C’est Michel Mourinet, son concubin, qui avait à l’époque conduit les gendarmes jusqu’à la dépouille, dans un ravin, sur la route des Mamelles.
L’homme avait déjà été condamné à un an de prison avec sursis pour des faits de violences sur sa compagne mais le couple s’était finalement réconcilié.

Lors de l’examen de sa personnalité hier, l’homme de 48 ans est apparu comme quelqu’un de jaloux et violent.
Son père, âgé de 76 ans, est également dans le box des accusés. Il est soupçonné d’avoir aidé son fils à se débarrasser du cadavre et modifié les lieux du crime.