Harcèlement sexuel à l'école : le journal Rebelle dénonce

société
Harcèlement sexuel Convenance ?
©souffrancetravail.com
Le journal contestataire Rebelle affirme que des élèves du lycée agricole de Convenance seraient harcelés sexuellement par des membres du corps enseignant et de l'encadrement. 
Tout a commencé, il y a une semaine, avec la distribution d'un tract à la sortie du lycée agricole de Convenance, à Baie-Mahault. Tract écrit et partagé par les membres du journal Rebelle, dans lequel ils dénoncent des pratiques de harcèlement sexuel subis par des jeunes filles de l'établissement. Des professeurs et autres membres du corps enseignant sont mis en cause dans ce tract. Et le journal contestataire va même plus loin, en affirmant que "ces pratiques inadmissibles" durent depuis plus d'un an et que la direction avait déjà été mise au courant de l'affaire. Comme l'explique Raphaël Cécé, porte parole du journal Rebelle, interrogé par Chantal Horn.

R. Cécé Harcèlement sexuel


L’affaire fait grand bruit dans le monde de l’Education nationale... Le journal Rebelle affirme que la direction de l'établissement avait connaissance du dossier et parlent d'inaction de l'encadrement.
En poste depuis septembre dernier, Jean Monfort, proviseur du lycée, affirme lui qu'il aucune élève ne serait venue se plaindre de harcèlements auprès de l’administration. Il a tout de même sollicité auprès du procureur de la République l’ouverture d’une enquête. En outre il demande aux élèves qui auraient été victime d’enseignants malveillants de se faire connaître et de déposer plainte. 

Jean Monfort, Proviseur Lycée agricole



Des déclarations que réfutent l'équipe de Rebbelle. Ses membres affirment aujourd'hui détenir des témoignages écrits des jeunes filles. Selon eux, l'affaire ne devrait pas en rester là.