Grève sous tension au pôle administratif du Gosier

social
Grève pôle administratif Gosier
©GUADELOUPE 1ERE
Depuis 8 heures ce matin, une partie du pôle administratif du Gosier est bloquée, en raison d'un mouvement de grève à l'appel de la CFTC. 
Les agents affiliés à la CFTC ne décolèrent pas. Après avoir lancé un préavis de grève, il y a une semaine, ils ont décidé de passer à l'action, en bloquant l'accès à une partie du pôle administratif de la ville du Gosier, ce matin.

Une nouvelle affectation vécue comme une punition

Les grévistes protestent contre la réaffectation de deux agents, qui précédemment étaient chefs cuisiniers, à la cantine scolaire et qui sont depuis peu rattachés au service de l'environnement et de la propreté. Une aberration pour la CFTC, qui juge ce changement de service comme une punition de la municipalité. Ces deux hommes travaillent à la cuisine centrale depuis 1989, souligne Claude Guilliod, Président de la CFTC. Et en plus, ils sont délégués du personnel, donc ils sont protégés. C'est une riposte consécutive aux élections professionnelles. L'UGTG  été battue par la CFTC."
Selon certaines sources, le changement de service des deux agents serait dû à l'absence de diplômes leur permettant de travailler comme chef cuisinier. Argument que réfute la CFTC qui appelle l'ensemble de ses sympathisants à une mobilisation sans précédent. 

Les services fermés jusqu'à lundi

Mobilisation dont la première étape était le blocage, ce matin, empêchant l'accès des lieux, à une partie du personnel. Arrivé sur les lieux, le maire de la ville du Gosier a tenté de dialoguer avec les grévistes. Sans succès... Le ton est même monté entre les deux camps. Une situation sous tension qui a nécessité la présence des forces de l'ordre. 
Dans un communiqué, Jean-Pierre Dupont estime, lui, que la "grève n'est pas justifiée". Il affirme avoir pris contact avec la CFTC, la semaine dernière, après l'examen de la plateforme de revendication afin d'en discuter. N'ayant pas reçu de réponse, il réitère donc sa proposition, affirmant que "la porte n'est pas fermée et que le dialogue entre la CFTC et l'administration communale reste à privilégier". 
En attendant, les services administratifs resteront fermés vendredi 15 mai, pour une réouverture lundi prochain.