Le violeur présumé écroué à la prison de Baie-Mahault

faits divers
Prison de Baie-Mahault
Le centre pénitentiaire de Baie-Mahault ©catherine le pelletier
Le violeur présumé qui sévissait dans les quartiers sud de Pointe-à-Pitre a été écroué, hier soir, au centre pénitentiaire de Baie-Mahault.
Il continue de nier être l'auteur des agressions sexuelles et du viol perpétré entre la Marina et et Bas-du-Fort...

Confondu par son ADN retrouvé sur les lieux

Mais ses démentis n'ont pas pesé lourd dans la balance... Face à ses déclarations, les témoignages des victimes et les traces ADN relevés sur les lieux des agressions ainsi que ses condamnations passées pour viol. Le juge l'a donc mis en examen pour viol, tentatives de viol, agressions sexuelles et violation de domicile.
Après 48 heures de garde à vue, le prédateur sexuel a donc été placé en détention provisoire. Malgré ses dénégations, les charges accumulées contre lui, à travers les auditions des victimes, la description donnée, mais surtout son ADN relevé sur les lieux de ses méfaits ont laissé peu de place au doute et poussé le juge des libertés à suivre les réquisitions du parquet. Autre circonstance aggravante pour le suspect, les 12 années de réclusion criminelle qu'il venait de purger pour des faits de viol. Il est également à verser au dossier, le fait qu'il se savait recherché depuis plusieurs semaines déjà et qu'il se soit caché avant de se constituer prisonnier.

L'enquête continue

Pour autant, l'enquête n'est pas terminée. Une instruction à charge et à décharge sera menée dans les prochains mois. Dans le même temps, les enquêteurs vont retracer son itinéraire afin de déterminer s'il n'aurait pas commis d'autres exactions durant sa partie de cache-cache avec les forces de police. En clair, s'il n'y aurait pas d'autres victimes qui ne se seraient pas fait connaître. 
A l'issue de sa garde à vue et de sa mise en examen, l'homme a été écroué au centre pénitentiaire de Baie-Mahault, hier soir.