Ramadan : Le mois sacré de l'islam a débuté

religion
Mosquée
La mosquée bleue d'Istanbul ©Benh LIEU SONG
Le ramadan, le mois sacré de l'islam a commencé ce jeudi, à l'aube, dans toute la France. La communauté musulmane de Guadeloupe ne fait pas exception.
Le ramadan, quatrième pilier de l'islam a débuté ce jeudi.  

Mois de recueillement et d'abstinence

Durant le 9ème mois du calendrier lunaire hégirien, les musulmans sont invités à s'abstenir de boire, de manger et d'avoir des relations sexuelles, des premières lueurs de l'aube - dès que l'on peut « distinguer un fil blanc d'un fil noir », prescrit le Coran, soit bien avant le lever du soleil - jusqu'à son coucher. Il s'agit d'un mois de recueillement et d'abstinence. "Le ramadan est une obligation à laquelle on ne peut pas déroger", explique Habib N'Daw, président de l'association des musulmans de Guadeloupe.
Le département compte aujourd'hui entre 2500 et 3000 musulmans. Selon l'association, leur nombre augmente d'année en année.  

Jeûner pendant la sécheresse

Avec les températures et la sécheresse que nous connaissons actuellement, la question du jeûne, qui interdit de boire, ne pose pourtant aucun problème aux pratiquants. 
"Ici, en Guadeloupe, le temps est beaucoup plus clément que dans certains pays. Dans le désert, par exemple, les musulmans pratiquent le jeûne alors que les températures sont de 40 ou 50 degrés. Ici, il y a une bonne ventilation, le soleil se couche très tôt. Nous commençons à 4h15, le matin, jusqu'à 18h35. En France, ils débutent à 3 heures du matin et jeûnent jusqu'à 22 heures. Nous, musulmans de Guadeloupe, nous n'avons pas à nous plaindre de la chaleur" précise Habib N'Daw 

En cas de dispense, des compensations 

Le ramadan tombe cette année, en même temps que le bac. Les lycéens qui sont concernés ne peuvent pourtant pas s'abstenir de jeûner. Selon Anouar Kibibech, le prochain président du Conseil Français du culte musulman, "passer un examen n'est pas considéré comme une raison valable d'abandon du jeûne".
Seuls les voyageurs, les personnes malades ou âgées bénéficient d'une compensation. "Ils ont le choix entre payer le nombre de jours ratés, en cas de déplacement dans un autre pays, ou ils peuvent nourrir les pauvres" détaille le président de l'association des musulmans de Guadeloupe. 

En règle générale, les fidèles guadeloupéens se retrouvent dans les deux mosquées de l'archipel, au Raizet et à Grand-Camp, une fois par semaine, le vendredi pour la prière. Pendant la période du ramadan, ils se réunissent tous les soirs. Des prières qu'ils souhaiteraient pouvoir pratiquer dans un lieu adapté, pour "plus de dignité". Le projet de construction d'un mosquée en Guadeloupe existe depuis de nombreuses années, mais l'association n'arrive pas à réunir les fonds nécessaires. Les 5 piliers de l'islam :

1) La Chahada est le principe fondateur de la religion islamique: il consiste à la reconnaissance en un seul dieu.
2) Les 5 prières quotidiennes ou Salat. Elles doivent toutes être effectuées en direction de la Mecque.
3) La Zakat ou l’aumôme légale consiste à purifier l’âme des hommes de l’avarice, subvenir aux besoins des personnes pauvres et nécessiteux.
4) Le Ramadan repose sur un mois de jeûne.
5) Le Hajj est le pèlerinage vers la Mecque qu'un musulman doit accomplir au moins une fois dans sa vie, si le croyant ou la croyante en a les moyens physiques et matériels.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live