Sécurité routière: "Retour de soirée en taxi" après la Nuit du Bac

sécurité routière
La préfecture et la DEAL lancent avec la Sécurité Routière l'opération retour de soirée en taxi
La chasuble bien visible de la Sécurité Routière à l'occasion de la Nuit du Bac ©Olivier Lancien.
La fête pour beaucoup de bacheliers. Dimanche soir dans une boite de nuit de Baie-Mahault, ils étaient des centaines pour la soirée officielle de la Nuit du Bac. 
L’occasion pour la préfecture de Guadeloupe de lancer l’opération retour de soirée en taxi.
Quel gâchis de mourir alors que l’on vient juste d’avoir le bac et que l’avenir s’ouvre devant soi.
Pour donner un signal fort les autorités ont décidé de sensibiliser ces jeunes.
Selon le document général d’orientation 2013-2017 de la préfecture 24% des tués sur les routes de notre département sont des jeunes de 18-24 ans. La vitesse et l’alcool augmentent les risques de mortalité.
Cette sensibilisation va à la rencontre de ces jeunes, en soirée… leur proposer de rentrer en taxi s’ils boivent. 

L'opération "retour de soirée en taxi" sensibilise les jeunes en soirée



 

Une sensibilisation au dangers de l'alcool au plus près des jeunes
L'équipe de la Sécurité routière démontre aux jeunes les dangers de l'alcool sur les réflexes à l'aide de lunettes qui reproduisent la vision après avoir trop bu ©Olivier Lancien

Rentrer en toute sécurité… Une opération qui va se poursuivre durant toutes ces vacances en partenariat avec les organisateurs de soirée volontaires. 

 

La sécurité routière en action sur le terrain des jeunes... les boites de nuit


Un public réceptif 
 

La nuit du bac ne doit pas être tragique
Une communication de prévention dans les lieux stratégiques de la soirée ©Olivier Lancien



Les jeunes présents se sont inscrit sur les listes de la compagnie de taxi. En début de soirée, il sont très réceptif aux messages de prudence délivrés par la Sécurité routière. Ils sont nombreux à être conscient de ces dangers. Taïna Hermine, 17 ans bachelière, va peut-être tester le système des taxis. En jeune femme avertie, elle est consciente que dans 16% des accidents mortels sur les routes de notre archipel l’abus d’alcool est la cause principale. 
 

Une jeune bachelière à la Nuit du Bac


Pour faire chuter le nombre d’accidents mortels en France, le gouvernement a modifié la réglementation. Depuis le 1er juillet dernier, la limite d’alcool autorisé dans le sang pour les jeunes conducteurs est de 0,2 grammes par litre. Les forces de l’ordre, elles vont passer à la phase répressive, sur les routes. 
Voir aussi