guadeloupe
info locale

3ème étape : Gourbeyre – Anse Bertrand

tour cycliste de guadeloupe
Turpin Carène
©Guadeloupe 1ere
Ludovic TURPIN et Boris CARENE se neutralisent sur les 154 kilomètres de l’épreuve. Ils préservent de justesse leurs chances de succès pour la suite.

Il aura fallu un coup de colère de Max MACAMBOU, lemanager  de l’Association Sportive de Baie-Mahault, pour ramener ses coureurs à la raison et leur rappeler leur devoir à l’égard de leur leader Boris CARENE.

Oubliant les consignes d’avant course, quasiment toute l’équipe Baie-Mahaultienne se porte à l’avant sur la partie plate de la grande-terre, dans un imposant groupe de tontons-flingueurs. Ce faisant elle abandonne Boris CARENE. Pourtant au départ de l’étape, le leader de Max MACAMBOU ne concède que 8 petites secondes à son éternel rival Ludovic TURPIN. Le chef de file du Vélo Club Grand Case de St Martin est alors maillot jaune.

Prisonniers d’un vieux contentieux, les deux hommes trouvent là une nouvelle occasion de jouer à la roulette russe. Piégés dans un peloton qui musarde, leur retard va culminer jusqu’à près de quatre minutes sur une trentaine de fugitifs. Parmi ceux-là principalement Damien MONIER. Le coureur de l’équipe japonaise Bridgestone devient rapidement virtuel maillot jaune et peut compter sur certains de ses équipiers qui l’accompagnent. De plus les dominicains Diego MILAN et Antonio PEDRERO, présents eux aussi dans cette escapade, ont intérêt à rouler et ne se font pas prier. De fait ils sont au terme de cette 3èmeétape respectivement 2ème et 3èmedu classement général. Notons aussi la présence de trois martiniquais à l’avant, Hervé ARCADE, Mickaël LAURENT et Yolan SYLVESTRE le meilleur jeune de la compétition.

Le peloton prend de plus en plus de retard, CARENE et TURPIN se font quasiment Hara-Kiri. Fait étrange ; tous les équipiers de CARENE caracolent dans l’escouade de tête. Ils n’auraient pas respecté les consignes de leur manager. Max MACAMBOU voit rouge et les rappelle un à un. C’est un véritable TGV rouge et jaune qui va ensuite tracter le train des attardés et sauver les meubles. 

Un sprint massif ponctue l’échappée. Le saintannais Jordan NACTO semble en mesure de l’emporter mais il est coiffé par Mickaël LAURENT de la sélection de la Martinique. 

Le peloton CARENE /TURPIN concède 2mn 20s aux hommes de tête. Le maillot jaune passe sur les épaules de Damien MONIER. TURPIN et CARENE rétrogradent respectivement en 4ème et 5ème place. Ils doivent désormais combler 1mn 19s et 1mn 28s.

Il faut noter la qualité des moyennes enregistrées. Près de 43km/h sur cette 3ème étape pour une moyenne générale provisoire de près de 42 km/h.