LA DOMINIQUE APRES ERIKA

risque ouragans
Roseau, Dominique
©Flickr
Deux jours après le passage de la Tempête Tropicale Erika, les secours s'organisent pour venir en aide à la Dominique, l'Île voisine de la Guadeloupe et de la Martinique, compte beaucoup sur ses voisines et sur la Caraïbe pour se relever de cette catastrophe naturelle

Il faudra du temps de la patience et surtout de l'entraide pour relever la Dominique des meurtrissures d'Erika. Les habitants d el'île avaient été surpris par ces fortes pluies qu'ils n'attendaient pas. Il est vrai que la météo faisait passer la tempête un peu plus au Nord, sur la Guadeloupe et les ïles de Saint Martin et Saint Barthélémy mais personne n'avait évoquer la forte traîne de pluie qui s'avançait dans son sillage. La tempête a fait plusieurs morts que les autorités tentent toujours de dénombrer avec précisions. Certaines personnes, probablement emportées par les eaux, sont encore comptées parmi les disparus.
Deux jours après le passages de ces fortes pluies, il faut maintenant penser à reconstruire. Et il y a fort à faire. Outre les maisons détruites, c'est presque tout le réseau routier, les ponts, les rues citadines qui ont été détruits par la tempête.

Pourtant, à la Dominique, on ne veut pas se laisser abattre. 

Dés le jour-même de la catastrophe, les secours ont commencé à s'organiser. De la Martinique et de la Guadeloupe, des équipes de pompiers sont mobilisées et déjà à pied d'oeuvre. Leur premier objectif aura été de retrouver les éventuels survivants dans les amas de décombres. Le ministère de l'Outremer a pour sa part engagé pleinement l'hélicoptère de la sécurité civile pour aider la Dominique
Mais à cette aide des secouristes; la Dominique compte ajouter tout ce qui viendra de la solidarité entre les peuples de la Caraïbes. Dés à présent, tant en Guadeloupe qu'en Martinique, les associations, au nombre desquelles celles des originaires de la Dominique, s'organisent pour lancer des appels à la solidarité.  Si elle n'a pas encore d'objectif précis, elle ne manquera pas de faire appel au coeur.
"Et du coeur, nous en avons", commente un auditeur sur Guadeloupe 1ère la Radio. Comme pour répondre à un commentaire laconique d'un représentant des autorités à propos de la Dominique, il ajoute " Même si nous avons fort à faire avec nos problèmes, il nous restera toujours du coeur pour nous préoccuper de nos voisins."