guadeloupe
info locale

Fumée sombre sur Gardel

social
Gardel
Le personnel de l'usine sucrière de Gardel est inquiet. L'avenir est plutôt sombre. L'éventualité d'un plan de départ volontaire plane toujours sur l'entreprise, malgré les démenties de la direction
C'est parce qu'ils sont inquiets quant à leur avenir que les salariés de Gardel sont actuellement mobilisés. La gestion de l'entreprise a connu quelques changements durant ces dernières semaines, des changements qui sont loin de les rassurer, bien au contraire. 
Et c'est dans ce contexte, que les représentants du personnel ont souhaité se faire entendre. Ils ne veulent pas être pris de cours et ne veulent pas non plus attendre les traditionnelles Négociations Annuelles Obligatoires (NAO) pour manifester leurs attentes; d'autant que cette année, et malgré les assurances données par la direction de l'usine qui dit avoir refermé le dossier de plan de départ volontaire, le personnel reste persuadé qu'un plan social se profile à l'horizon. Il se traduira peut -être par des négociations de départs en pré-retraite ou de départs volontaires, rien qui puisse les rassurer quant à l'avenir de l'usine.
Les semaines qui viennent seront probablement marquées par la poursuite de leur mobilisation et par des actions ponctuelles pour se faire entendre.

Voir le reportage consacré à ce sujet par Guadeloupe 1ère la Télé, le 29/09/2015

 

Publicité