Guadeloupe: Virus Zika, les autorités sanitaires en alerte

zika
Ars Guadeloupe
L'Agence régionale de santé de la Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy est en alerte. Le virus Zika est aux portes de l'archipel. L'ARS a publié un communiqué. Elle invite la population a prendre toutes les mesures pour éviter toute épidémie. Toutefois, il n'y a pas encore de cas enregistré.
Aucun cas de Zika n'a encore été enregistré en Guadeloupe, à Saint-Martin ou à Saint-Barthélemy en ce 20 décembre 2015. Mais il n'empêche que l'ARS, l'agence régionale de santé, demande à la population de prendre les toutes les mesures adéquates pour éviter dans un premier temps l'arrivée de ce virus sur le territoire, puis, dans un second, une éventuelle épidémie. La population est invité a se protéger, notamment durant la journée. L'Aédes, ce moustique qui transmet à l'homme ce virus est actif durant la journée, en début de soirée et très actif en début de matinée. L'Aédes Aégypty, moustique très présent dans la caraïbe, ou le moustique tigre sont les vecteurs de ce zika, mais aussi le virus de la dengue et celui du chikungunya. L'an dernier (2014), la Guadeloupe et la Martinique ont été particulièrement touchées par le chikungunya. Les spécialistes recommandent aussi de détruire tous les foyers de prolifération des moustiques. Les nourrissons et les femmes enceintes sont particulièrement exposés.

Le Zika aux portes de la Guadeloupe

Si il n'y a pas de cas avérés en Guadeloupe, pourquoi ce bulletin d'alerte? Parce que des cas ont été confirmés en Martinique, l'île voisine et en Guyane, plus au sud. Deux cas pris en charge par les autorités sanitaires de ces deux régions. C'est d'ailleurs directement un communiqué du ministère de la santé, à Paris, qui a été publié.

Le virus du Zika en Martinique et en Guyane

Fièvres, maux de tête, courbatures, conjonctivites, des douleurs aux yeux, oeudèmes aux mains ou aux pieds, éruptions cutanées... ce sont les principaux symptômes du zika. C'est en septembre que cette zone de la planète a été concernée par ce virus du Zika. En moins de deux mois, le Zika a concerné les DFA, les départements français d'Amérique. Début novembre 2015, tout à commencé au Brésil, un pays limitrophe de la Guyane française. Le virus, aidé des moustiques a progressé vers le nord. Le Surinam a été touché, et aujourd'hui, la Guyane et la Martinique. 


Il n'existe pas traitements contre ce virus du Zika. La prise d'aspirine est interdite, il y a de fort risque d'hémorragie. La prévention est le seul moyen de lutter efficacement contre la propagation du Zika. Il faut détruire le vecteur, c'es-à-dire le moustique. Pour cela il faut éliminer les gîtes larvaires, et se protéger contre les piqûres de l'Aédes. 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live